samedi 30 avril 2011

Quand les lumières s'allumeront....

Les Québécois sont en amour avec Jack Layton. Le type est parfait, bon mari, souriant, jovial, positif,etc. Mais ce n'est qu'une image. Nous le savons. Une image fabriquée dans une agence de pub en Ontario. Nous savons tous que les gars parfaits ça n'existe pas.Les Québécois me font penser un peu à un type qui va dans un bar sombre et qui danse une bonne partie de la veillée et de la nuit avec une fille. Le temps passe, le gars a du fun... Mais le bar ferme. Les lumières s'allument. Stupéfaction pour le gars: la "mariée" est affreuse... Donc, gueule de bois en perspective pour les Québécois. Mais pour l'instant c'est la lune de miel. N'est-ce pas merveilleux l'amour fou ? On s'évade de la réalité, on fait des projets, tout devient possible,l'argent pousse dans les arbres... Attendons, attendons... L'image va bientôt craquer. C'est inévitable.Rien de telle que la politique pour fendre le coeur des amoureux. Heureusement. Car si ça continue comme ça, Jack Layton aura bientôt 90 % des votes ! Son parti semble augmenter de 5 % par sondage. Nouvelle "trudeaumanie" ? J'espère que non. La "trudeaumanie" s'était mal terminée pour le Québec.

vendredi 29 avril 2011

Le programme vert du NPD coûtera une fortune aux Canadiens

Stephen Harper a raison : “They are (the coalition) committed to their agenda of tens of billions of dollars of new spending financed by tens of billions of dollars of new taxes.” Que dire de plus ? Un expert affirmait récemment que si le NPD imposait son plan vert, on risquerait de payer le litre d'essence...9 $ ! Quand nous sortirons du rêve laytonien, nous en sortirons assomés...de taxes. Les gens du NPD semblent être de bon gars, ils sont tous gentils, bien élevés, pas arrogants, mais une fois au pouvoir ce sera autre chose. Nous assisterons à l'arrogance de la gauche technocratique au pouvoir, cette gauche qui sait ce qui est bon pour le peuple. Cette gauche qui n'hésitera pas à enfoncer dans la gorge du peuple ses lubies. Les politiques vertes du NPD causeront inflation, chômage, pauvreté,fuite des investissements étrangers.

Layton: un vendeur d'utopies et de rêves.Le réveil sera brutal.

Combien de députés aura le NPD ? Nul ne le sait. Mais en vendant du rêve "à la tonne", Layton ne pourra que décevoir ceux qui ont voté pour lui. Nous nous souvenons tous du dernier vendeur de rêves au Québec, Jean Charest. Ce dernier avait promis des emplois par milliers, de la prospérité, de ne pas augmenter le fardeau fiscale, etc. Où en sommes-nous maintenant avec Charest ? Plus pauvres et taxés que jamais. Le programme du NPD me rappele les alchimistes du Moyen Âge. Layton se pense encore dans les années 1960, période de prospérité sans précédent. Layton n'a jamais parlé des problèmes structuraux de notre société: population vieillissante, perte de compétitivité de nos entreprises, compétition mondiale... Layton est encore dans un monde où l'Occident n'avait pas de compétition. Layton a t-il parlé de la Chine ? Du Brésil ? Rien sur les enjeux de compétitivité économique. Le NPD propose du changement. Mais le changement ne veut absolument pas dire qu'il va y avoir de l'amélioration. Le NPD avance avec un regard soutenu vers l'arrière (les années 1960). Tout son discours n'est que ramassis de voeux pieux, de platitudes gauchistes. Quand viendra le temps de mettre cela en application, la foire d'empoigne commencera. On ne compte plus les politiciens qui se sont fait élire avec des promesses intenables. L'Utopie mène plus souvent qu'autrement au cauchemar.

jeudi 28 avril 2011

La communauté des affaires commence à s'inquiéter de Jack Layton

Les compagnies pétrolières de l'Ouest commence à s'inquiéter.Il y a de quoi. Layton a promis de financer ses programmes sociaux en pigeant dans les poches de ces compagnies. De quoi alimenter le sentiment d'aliénation de l'Ouest. Layton commence déjà à mettre le feu aux poudres au Canada. L'utopie laytonienne commence déjà à prendre l'eau. Les gens de l'Ouest ne se laisseront pas dépouiller par Layton. Stephen Harper avait réussi à réintégrer l'Ouest dans le jeu politique canadien. Il est à craindre que le NPD, parti centralisateur dont la clientèle politique proviendra surtout du Canada central,disloque le Canada. De fortes turbulences économiques sont à prévoir dans les prochaines années. Le Canada est complexe à gouverner. On ne fait pas entrer le Canada dans une théorie socialiste concoctée dans une université de l'Ontario. Layton est diplômé en sciences politiques. Il ne connaît rien aux affaires. Et comme le dit le député indépendant André Arthur: on doit redouter que le NPD nomme Léo-Paul Lauzon comme gouverneur de la Banque du Canada ! Layton promet des changements. Quels changements ? Des changements comme en Europe ? J'espère que Layton ne prend pas pour modèle la Grèce et le Portugal !L'Europe n'est pas un modèle à imiter. Le chômage frappe des millions de gens dans ces pays. Sans compter les dettes astronomiques de la majorité de ces pays.

Les sondages.... La communauté des affaires s'inquiète.

Le dernier sondage en liste nous apprend que libéraux sont en avance en...Ontario !!!! Je pense que nous assistons à une tragi- comédie à l'italienne avec ces sondages tous plus fous les une que les autres.

Le Globe and Mail donne son appui au parti conservateur

Le Globe and Mail donne son appui au parti conservateur ! Voilà une excellente nouvelle. Le Globe affirme que le NPD est une menace à l'unité nationale. Seul le parti conservateur est en mesure d'affronter les défis qui attendent le Canada selon le Globe. Je le dis: rien n'est joué. Le parti conservateur va sortir plus fort que prévu. Pendant ce temps au Québec, société distincte, le NPD est rendu à 42 %. Les Québécois ne se sentent pas encore assez taxés. Ils en redemandent ! Je garantis aux Québécois une chose: votre essence avec le NPD vous allez la payer plus chère. Vos cotisations au régime de pension du Canada vont doubler. Votre TPS va augmenter. Vous en voulez encore des taxes ? Comptez sur le NPD pour vous en donner des taxes. Quand le NPD aura fini d'étrangler nos compagnies, il se tournera vers vous pour financer ses programmes les plus fous. Et dernier point : jamais le NPD ne réussira à rouvrir la constitution pour y inclure le Québec. Vous croyez que l'Ouest canadien va s'empresser de satisfaire les demandes de Jean Charest ou de Pauline Marois ? Les rêveries de Layton vont bientôt frapper un mur. Le mur de la dure réalité politique canadienne.

Le NPD : nouvelle opposition officielle ? La fin du parti libéral du Canada ?

Il semble bien que oui. Mais attention. Le NPD a fait le plein de votes. La clientèle de ce parti est concentrée dans les grands centres urbains. Le NPD ne pourra jamais passer à 200 sièges. Ce qui me conduit à penser que les conservateurs devraient gagner une majorité de sièges le 2 mai. Quant au PLC, il semble condamné. Il suit le même cheminement que le défunt Reform Party. On ne doit pas exclure une future fusion PLC-NPD. Une partie des électeurs libéraux, 10-15 % %, passera au parti conservateur. Le reste passera aux nouveau parti libéral-démocrate. Nous assisterons à un vaste remaniement politique. Dans un avenir rapproché les Canadiens auront le choix entre un parti ultra-centralisateur dépensier et un parti plus responsable sur le plan fiscal. Nous assisterons à un débat à l'américaine si l'on veut. Et les débats seront féroces et hargneux. Il est prévoir aussi que le NPD voudra implanter un scrutin proportionnel. Beaucoup d'instabilité en perspective.Cela aura un impact négatif sur l'économie canadienne. L'ère des gouvernements fortement majoritaires semble chose du passé. Intile de dire que si la proportionnelle est implantée grâce au NPD, nous assisterons à l'émergeance de nouveaux partis (comme en Europe)qui viendront davantage fractionner le vote.

Les sondeurs sont..mêlés....

Après avoir lu la méthodologie des différents sondeurs, je suis plus perplexe que jamais quant à la validité des sondages. Bien sûr, ils peuvent avoir raison le 2 mai. Mais si par hasard les résultats du 2 mai sont très différents de ceux annoncés ces jours-ci, je pense que l'industrie du sondage au Canada risque de se retrouver dans l'eau chaude. La crédibilité des sondeurs est en jeu le 2 mai. Cette industrie risque son avenir. Il y a bien sûr une montée du NPD, mais à quelle niveau ? À remarquer qu'aucun sondeur ne se risque trop à prédire si les conservateurs seront minoritaires ou majoritaires ! Ce qui en dit long sur la confiance qu'ils accordent à leurs propres chiffres.

mercredi 27 avril 2011

Les promesses du NPD ? 563 milliards !!!!

563 milliards de promesses !!! Voilà le coût des promesses du NPD. Peu de gens le savent. Il faut dire que le couverture superficielle des médias de masse ne s'attarde pas à parler de chiffres. On parle du bon Jack, de sa maladie, de sa femme, de son chien, de son amour pour les papillons, de son intérêt pour le Canadien de Montréal, de son appétit pour les smoke meats, etc. On ne parle pas aussi de la faiblesse de son équipe au Québec. Une équipe de candidats qui fait passer les ex-candidats du parti crédidiste ou du parti rhinocéros pour des génies. L'équipe du NPD est une équipe de deux de piques, d'amateurs, de gens n'ayant aucune expérience politique ou de travail sérieux. Sans compter, que le NPD semble être le bras fédéral de Québec solidaire. Les Québécois risquent de rirent jaune le lendemain de l'élection quand ils découvriront leurs nouveaux députés socialistes. On va en rigoler un coup !

Le Bloc était condamné

Qui avait prédit la chute du Bloc ? Tous les "experts" prédisaient que le Bloc était imbattable au Québec lors du déclenchement des présentes élections. Les "experts" ! Quelle farce. Mais si on y pense bien, le Bloc était condamné. Pourquoi ? Un: les gens ne veulent pas de la "souveraineté". Deux: le Bloc en se métamorphosant en aile québécoise du NPD allait permettre à ce dernier de le remplacer un jour. Trois: le chef du Bloc vieillit; or, en ayant fait le vide autour de lui, personne ne pouvait prendre la place de Duceppe. Quatre: l'aile droite des nationalistes avait depuis longtemps quitté le Bloc. Cinq: le Bloc était devenu un parti trudeauiste, multiculturaliste, défenseur de la rectitude politique (sur ce terrain il avait le PLC et le NPD avec lui). Six: le nationalisme est bien faible au Québec;les Québécois préfèrent de loin un parti socialiste adepte de l'État-nounours, l'État qui prend soin d'eux du berceau à la tombe (or, le NPD c'est le parti par excellence pour donner des bonbons au peuple, sans se soucier des finances publiques;le NPD c'est le Disneyland de la politique). Sept: en se collant aux syndicats, le Bloc a fait preuve de naïveté (les fonctionnaires ont avant tout à coeur leurs propres intérêts corporatistes;ne comptons pas sur les syndicats pour construire un pays (Pierre Falardeau avait bien analysé ce point). Huit: le Bloc était devenu un parti technocratique éloigné du peuple, un parti d'intellectuels incapable de saisir les humeurs du peuple. Je terminerai avec cette citation du jeune intellectuel nationaliste conservateur Mathieu Bock-Côté: "Le Bloc a instrumentalisé le nationalisme québécois pour le mettre au service des valeurs progressistes renomées 'valeurs québécoises", bien difficiles à distinguer des valeurs de la gauche canadienne." Socialiste avant tout, le Bloc a creusé sa propre tombe.

Peut-on se fier aux sondages ?

La plus grande confusion règne chez les sondeurs. Certains prédisent un gouvernement conservateur majoritaire, d'autres un gouvernement conservateur minoritaire. Certains prédisent une récolte de 53 sièges pour le NPD au Québec. D'autre prédisent plutôt une récolte de...6 sièges du NPD au Québec. Jamais les sondeurs n'ont été aussi confus. Quant aux "experts" en sciences politiques de nos universités, ils sont d'une inutilité lamentable. Mais nous le savons, ne comptons pas sur les universitaires pour prédirent quoi ce soit d'inhabituel. Aucun n'expert n'avait prédit la chute de l'URSS ni les révoltes actuelles du monde arabe. Mon intuition me dit que la montée spectaculaire du NPD aura du mal à se concrétiser dans les boîtes de scrutin, tant au Québec que dans le reste du Canada. Je pense aussi que le vote conservateur est sous-estimé.

mardi 26 avril 2011

Jack Layton: la gauche canadienne dans toute sa splendeur

Comme prévu, Gilles Duceppe n'appuiera pas un gouvernement de coalition dirigé par le NPD... J'espère. Quoi que je me questionne sur le nombre de députés bloquistes qu'il va rester le 2 mai. Mes impressions sur Layton: Layton va empiéter sur toutes les juridictions provinciales, lancer des programmes sociaux dispendieux pour des décennies,lancement de programmes verts coûteux, il n'y aura aucune coupure importante pour financer les nouveaux programmes, il n'augmentera pas les impôts et taxes !!!! Le NPD navigue sur le plus bas populisme de gauche possible en s'attaquant aux riches, aux pétrolières, aux banques. N'oublions pas que Layton a un long passé de gauchiste extrémiste. N'oublions pas que Layton, dans sa course à la mairie de Toronto, avait fait 300 promesses intenables et irréalistes. Et qu'il a perdu ses élections. Les Torontois ont dit non aux promesses irréalistes et stupides de Layton. Un gouvernement NPD serait une catastrophe économique pour le Canada et le Québec. Voir les Québécois embarquer avec les lunatiques du NPD est décourageant. Les Canadiens ignorent dans quoi ils s'embarquent en votant pour Layton. Layton est prêt à tout pour prendre le pouvoir, ses promesses n'ont plus de limites. Le Canada est-il prêt à s'engager dans la voie du socialisme et à en payer le prix ? Que cache le sourire de Layton ? Des taxes, du chômage, des dettes, un État obèse.

lundi 25 avril 2011

Que fera Gilles Duceppe le 2 mai ?

Je me pose une question: si le Bloc perd 10 ou 15 comtés aux mains du NPD, est ce que Duceppe formera quand même une coalition avec les deux autres partis ? Est-ce que Duceppe oubliera tout ? Est-ce que le Bloc se comportera en mouton de gauche et s'inclinera devant Jack le gauchiste ? Le 2 mai, le Bloc aura une occasion en or de s'éloigner de la gauche canadienne-anglaise de Toronto. Si les conservateurs sont majoritaires, et tout porte à croire qu'ils le seront, cette question est sans importance. Mais dans le scénario d'un gouvernement conservateur minoritaire, je vois mal le Bloc appuyer le tandem NPD-PLC. À moins que le Bloc ait perdu à ce moment tout sentiment de dignité. Une forte période d'instabilité politique et économique est à prévoir si les Canadiens refusent aux conservateurs un gouvernement majoritaire. On peut aussi se demander si le parti libéral du Canada n'est pas en voie de disparition ou de marginalisation. Le NPD va peut-être remplacer le PLC comme opposition officielle pour de nombreuses années. N'oublions pas qu'en Grande-Bretagne le parti libéral fut supplanté par le Labour Party dès le début du 20e siècle.

dimanche 24 avril 2011

Le Bloc lance un appel à ...la droite. Bernard Drainville en rescousse...

Bernard Drainville lance un appel à tous les gens de gauche et de...droite pour contrer la montée du NPD. Pauvre Bernard, il est trop tard. La droite nationaliste ne se laissera pas attendrir par les appels de dernières minutes de ce genre. Depuis que Duceppe est la tête du Bloc, il a fait le vide autour de lui. Les gens de droite sont partis depuis longtemps. La garde rapprochée de Duceppe est composée de syndicalistes de la CSN et de la FTQ. Duceppe n'a t-il pas eu l'appui de la FTQ il y a deux semaines ? Ce n'est pas suffisant ? Ses copains de la FTQ sont rendus au NPD ? Il fallait y penser avant.

samedi 23 avril 2011

Duceppe s'écrase devant Layton. Gouvernement majoritaire conservateur en vue ?

La dernière trouvaille de Gilles Duceppe: "Le NPD ne propose rien de concret aux Québécois." Faux. Le NPD propose des hausses de taxes et d'impôts aux Québécois pour financer d'importantes dépenses gouvernementales. Mais ça Duceppe ne le dira pas parce qu'il est en faveur de l'implantation de nouvelles dépenses "sociales". Au lieu de décortiquer le programme du NPD au niveau financier, Duceppe persiste dans ses attaques molles et sans punch. Jamais nous ne verrons Duceppe attaquer le NPD sur le réalisme des promesses de ce parti. Duceppe ne veut rien savoir des nationalistes de droite. Il veut ramener à la maison les brebis gauchistes égarées au NPD.

La stratégie tranquille de Stephen Harper pourrait bien porter fruit le 2 mai. Les Canadiens des autres provinces sont las des élections à répétitions. Seul le parti conservateur peut apporter la stabilité tant recherchée. La prise de position de Duceppe lors du dernier congrès du PQ (en faveur de l'indépendance) a fait réfléchir de nombreux Canadiens. Ils se rendent compte qu'un gouvernement minoritaire conservateur ne pourrait affronter convenablement un PQ soutenu par un BQ empêcheur de tourner en rond. Ne sous-estimons pas le désir des autres Canadiens d'avoir un gouvernement stable et solide pour barrer la route à un PQ élu dans deux ans (mais rien n'est moins sûr qu'un PQ victorieux, mais c'est un autre débat). Donc, grosse victoire conservatrice le 2 mai ?

vendredi 22 avril 2011

Duceppe attaque Layton ! Panique au Bloc.

Je trouve les attaques de Duceppe envers Layton bien gentilles. Duceppe n'est pas aussi doux envers Stephen Harper. Duceppe ne fait que taquiner Layton. Entre vieux copains de la même famille socialiste, on ne s'attaque pas sur le fonds des choses. Duceppe n'attaquera jamais le programme socialiste de Layton. Duceppe va s'attaquer à l'image de Layton par exemple. On se moquera gentiment de la moustache du chef du NPD. Duceppe dira que le NPD est un mirage, etc. Mais jamais Duceppe ne dira que le programme du NPD mènerais le Canada à la faillite ! Non jamais. Car, le programme "social" du Bloc est identique à celui du NPD: interventionnisme étatique, programmes sociaux généreux, taxation des méchants capitalistes pétroliers, culture anti-banques,taxe sur le carbonne, construction de HLM, soutien massif à la "culture", féminisme, pacifisme enfantin sur la scène internationale, etc. On connaît la salade gauchiste de ces deux partis frères ou jumeaux. Les jumeaux sont en guerre. Et le Bloc est dans une situation intenable. Il ne peut critiquer le programme du NPD sans se renier lui-même. Combien de comtés le Bloc va t-il perdre au profit du NPD au Québec ? Je ne sais pas. Une dizaine ? Une vingtaine ? On dit que la région du Grand Montréal est susceptible de passer au NPD. La panique s'installe au Bloc; je l'ai décelé chez mon député bloquiste local, un ancien de la CSN... Comment peut-il attaquer maintenant le parti frère NPD ? Le NPD est le bras politique des syndicats canadiens, surtout de la fonction publique fédérale. La gauche canadienne se cannibalise. Déconnectés de la réalité, BQ et NPD lancent des promesses aussi farfelues les unes que les autres.

Le parti conservateur en avance !

Un sondage Ipsos Reid, en date d'aujourd'hui, place le parti conservateur à 43 % au Canada ! Suivent le NPD à 24 %, le PLC à 21 %, le Bloc à 6 %... Les Conservateurs sont majoritaires dans toutes les régions du Canada, aussi bien en Colombie-Britannique, qu'en Alberta, qu'au Manitoba,qu' en Saskatchewan et dans l'Atlantique. Au Québec , la lutte est plus serrée: on y trouve le NPD à 28 %, le Bloc à 27 %, les Conservateurs à 24 % et les libéraux à 20 %. À 24 % au Québec, les Conservateurs pourraient fairent des gains. Un gouvernement majoritaire conservateur semble en vue. Je ne comprends pas les analystes et journalistes de toutes sortes qui persistent à pérorer que les Conservateurs vont former un gouvernement minoritaire le 2 mai. Si les conservateurs sont en avance dans toutes les régions du Canada, pourquoi diable seraient-ils minoritaires le 2 mai ??? Est-ce que les journalistes tentent d'influencer de façon insidieuse l'opinion publique ? Il faut se poser la question. Fallait écouter Radio-canada hier pour déceler la joie de ses journalistes quand il s'agissait de parler du NPD. Le peuple pourrait réserver une surprise à tous ces oiseaux de malheur qui prédisent une catastrophe pour les Conservateurs.Les sondages se suivent et se contredisent ces jours-ci. Il faudra voir si le vote NPD est solide. On sait que le vote NPD, dans les trois dernières élections, s'effritait en fin de campagne. Nous avons un choix clair à faire le 2 mai: soit voter pour les trois partis de gauche aux programmes identiques, soit voter pour une alternative modérée de droite.

jeudi 21 avril 2011

Un peu de prudence... dans le cas du NPD au Québec

Le sondage donnant le NPD à 36 % au Québec a été mené en ligne.... Voilà de quoi laisser sceptique. Quand on sait le nombre de gauchistes qui passent leur journée à noyauter les sites internets des médias, il faut demeurer prudent face à ce sondage commandé par Gesca. Le NPD à 40 % dans la région de Montréal ! Surtout qu'un autre sondage paru aujourd'hui ramène le NPD à 16 % au Québec. Tous ces sondages sont-ils fiables ? Je pense qu'il y a une montée du NPD, mais pas aussi fulgurante qu'on le pense.

Layton en avance au Québec !

Layton est ainsi donc en avance au Québec, devançant même le Bloc québécois...Trop drôle. Duceppe n'avait pas à renverser le gouvernement lors du dernier budget. S'il perd des plumes au profit du NPD le 2 mai il n'aura que lui à blâmer. Et c'est ce grand stratège que les "souverainistes" voulait mettre à la tête du PQ et même d'un Québec "souverain" ? Duceppe est un bien piètre stratège et penseur politique. Depuis hier, Duceppe tente de démoniser Layton: on rit de sa moustache, on le traite de vendeur de chars usagés, etc. Layton devenu le Petit Satan ! On sait que Harper est le Grand Satan pour le Bloc... Si Duceppe avait eu le moindre jugement politique, jamais il n'aurait collé sa formation aussi près de la gauche canadienne-anglaise, jamais il n'aurait renversé les conservateurs. Le Bloc est même considéré comme la succursale du NPD. Qu'espérait Duceppe de cette élection ? Récolter 60 sièges ? Avoir 70 % des votes ? Le Bloc n'aura pas plus de députés au sortir de cette élection. Il aura, et c'est sûr, moins de votes , on parle maintenant de 31 % des intentions de votes... Duceppe a conduit le Bloc au suicide. Duceppe a livré le Québec aux socialistes du Canada anglais. Il peut être fier de lui. Duceppe a ouvert une boîte de Pandore pour le Québec. Encore une fois, les "souverainistes" ont fait reculer le Québec. Dernier rappel. Coût des promesses électorales de Layton: 20 milliards par année ! Avec en prime intrusion dans les champs de juridictions provinciaux. Bravo Gilles ! Le parti qui respectait la constitution de 1867 c'était le parti conservateur. Mais tu ne le savais pas Gilles, aveuglé que tu étais par ton gauchisme. Ton ami Jack va maintenant prendre ta place.

mercredi 20 avril 2011

Stephen Harper minoritaire ?

Je ne suis pas sûr que Stephen Harper soit minoritaire le 2 mai. Ignatieff a fait une gaffe monumentale en parlant de nouveau d'une coalition avec le Bloc et le NPD. Au Canada anglais, ça ne passe pas. Les gens du ROC sont tout à fait allergiques à la participation du Bloc dans les affaires canadiennes. Cette idée provoque une forte irritation dans le reste du Canada. Bien sûr les Québécois adoreraient ça, mais ils ne sont pas conscients de ce qui se passe dans le reste du Canada. Les Québécois vivent dans un monde politique virtuel. La réalité nous rattrape toujours. La réalité c'est que le spectre d'une coalition de gauche pourrait donner des munitions additionnelles à Stephen Harper pour former un gouvernement majoritaire. À 39,1 %, les conservateurs sont très près d'une majorité. Ils sont majoritaires partout, en Colombie-Britannique, en Ontario, dans les Prairies et même dans l'Atlantique. Si le parti conservateur maintient ses comtés au Québec (et va même en chercher trois de plus), il sera en bonne posture pour remporter l'élection du 2 mai.Et n'oublions pas que Jean Chrétien a déjà formé des gouvernements majoritaires avec moins de 40 % des votes.

mardi 19 avril 2011

Les conservateurs tiennent bon dans la région de Québec

Le rêve de Gilles Duceppe de prendre les comtés de Québec s'évanouit. Un dernier sondage indique que rien ne changera dans la région de Québec. Les conservateurs et André Arthur conserveront leurs fiefs. Le Bloc "montréalais" ne réussira donc pas à s'implanter dans cette région. Pour un politicien qui prétend représenter les Québécois, voilà un fait troublant qui met à mal ses prétentions hégémoniques. Le Bloc est d'ailleurs tombé à 34 % à l'échelle du Québec. Que se passe -t-il ? J'y vois un signe de lassitude envers ce parti incapable de livrer la moindre promesse. Le but de la politique c'est de prendre le pouvoir et de changer les choses. Si le but du Bloc n'est pas de prendre le pouvoir, quel est son but ? Installer le chaos au niveau fédéral pour favoriser l'option "souverainiste" ? Pratiquer l'option du pire ? Il est bien triste de voir le Québec, l'un des deux peuples fondateurs du Canada, se confiner au rôle de figurant dans le jeu politique canadien.

lundi 18 avril 2011

Quelle farce ! Duceppe et les "progressistes"

Gilles Duceppe fait appel aux "progressistes" du Québec pour barrer la route au NPD ! Pauvre Bloc. Il s'entête à demeurer un parti de gauche. Le Bloc mérite ce qui lui arrive. En devenant une succursale du NPD, le Bloc a ouvert la voie au NPD ! Le Bloc a contribué à populariser les idées de la gauche canadienne ! Quel paradoxe ! Mais le Bloc récolte ce qu'il a semé. Il est en train de se saborder lui-même au profit de la gauche torontoise du NPD ! Il est essentiel que la droite nationaliste québécoise rejoigne les rangs du parti conservateur. Le Bloc ne veut rien savoir de la droite. Le Bloc est devenu le Sénat de la CSN. Le Bloc est devenu une secte de gauche. Le dirigeant du Bloc est incapable de se débarasser de son passé de syndicaliste de gauche.

Irlande, États-Unis, Grèce, Portugal, Espagne,Islande...et Canada ?

Qu'ont en commun tous ces pays cités ? Ils sont tous en faillite. Ce matin, une importante agence de cotation a menacé de décoter les États-Unis... Il est à prévoir qu'un gouvernement canadien dirigé par le PLC, le NPD et le Bloc dirigerait le Canada tout droit vers une explosion de la dette et vers la faillite à moyenne échéance. Ces trois partis font des promesses intenables sur le plan budgétaire. Ces trois partis réunis, pour ne pas décevoir leurs clientèles, se devraient dans les premiers mois de leur mandat de dépenser des milliards et des milliards de dollars. En 4 ans, ces trois partis réussiraient à faire monter la dette à 800 milliards. Et après ? On assisterait à une hausse des taxes et impôts pour financer le tout.Avec inflation en prime. Suivrait ensuite des coupures drastiques suite aux menaces des agences de cotations internationales. Ensuite, un fort ralentissement économique adviendrait. Le chômage exploserait; les investissements étrangers quitteraient le Canada. Nous savons le scénario. Nous l'avons vécu dans les années 1970-1980 sous la gouverne des libéraux fédéraux. Le NPD a ruiné l'Ontario dans les années 1990. Le NPD est en train de ruiner la Nouvelle-Écosse en ce moment. Layton est peut-être un "bon gars" (en fait nous n'en savons rien; toute la personnalité de Layton est probablement de la frime publicitaire), mais lui confier le portefeuille collectif des Canadiens est un suicide économique.

Gouvernement majoritaire ou minoritaire ?

Bien des gens oublient que les libéraux de Jean Chrétien avaient pris le pouvoir avec 36 % des votes à la fin des années 1990. Il ne faut donc pas penser que les conservateurs vont être de nouveau minoritaires. Au contraire, la forte division de l'opposition ne peut que profiter aux conservateurs. Dans bien des comtés, le candidat conservateur pourrait se faufiler entre les candidats de l'opposition. Rien n'est joué. Pour l'instant, l'appui aux conservateur,selon les sondages consultés, varie entre 36% et 38 %. La lutte s'annonce chaude dans plusieurs circonscriptions au Canada le 2 mai. Rappelons que les derniers sondages font état d'une poussée du NPD aussi bien au Québec que dans le reste du Canada. L'opposition se dévore entre elle ! Voilà une bonne nouvelle.

dimanche 17 avril 2011

Le nouveau parti rhinocéros: le Bloc québécois

Le parti rhinocéros n'est jamais mort. Il s'est métamorphosé en ...Bloc québécois. Comment qualifier autrement le Bloc ? Ce dernier promet tout à tout le monde. Selon mes calculs, le Bloc a jusqu'à maintenant promis une trentaine de milliards pour des projets aussi farfelus que le TGV et autres lubies de gauchistes. Et le pire c'est que plusieurs Québécois sont persuadés que le Bloc peut tenir ses promesses !!!! Notre père Noël national n'est pas à une ineptie près. Misère de la démocratie quand les démagogues s'emparent de la politique.

vendredi 15 avril 2011

La CAQ-ADQ à 39 % ! Legault et Deltell en tête !

Une rumeur circule. Un sondage est sur le point de sortir. Les chiffres sont réjouissants. On y apprend qu'un parti de François Legault, fusionné avec l'ADQ de Gérard Deltell, irait chercher 39 % ds intentions de votes !!!! Le PQ suivrait à
24 %. Le PLQ récolterait 23 %. Voilà de quoi ébranler le PQ, lui qui se voit déjà au pouvoir ! Nous ne pouvons ici que féliciter Gérard Deltell pour son acharnement à reconstruire l'ADQ lentement mais sûrement. Les Québécois ont besoin de nouveautés et d'espoir. Ils savent que les vieux partis immobilistes contrôlés par les groupes de pression ne peuvent être la solution à nos maux économiques et sociaux.Les partis de gauche provinciaux, QS,PLQ,PQ, sont incapables de se renouveler, de penser autrement, enfermés dans le bureaucratisme le plus éculé qui soit. Avec une dette de 236 milliards, le Québec doit changer avant qu'on ne connaisse le sort des Grecs, des Portugais, des Islandais et des Irlandais. Avec 39 % des intentions de votes, la CAQ-ADQ n'aurait aucune difficulté à recruter des candidats de valeurs lors du prochain scrutin. Le PQ et le PLQ se contenteraient alors d'une brochette de candidats de second ordre.

Une certaine pub du Bloc

Le Bloc se targue dans un de ses pubs de ne pas diviser les Québécois entre eux... Le Bloc reproche à Stephen Harper de diviser les Québécois des villes de ceux des régions, etc. On connaît la rhétorique des bloquistes. Rien de plus faux que l'affirmation du Bloc. Le Bloc sème la division à plusieurs niveaux. Le Bloc ancré à gauche rejète les Québécois de droite. Le Bloc avec sa pensée monolithique doctrinaire ferme les débats et entraîne le Québec dans l'immobilisme. L'absence de dialogue est une forme d'exclusion de l'autre. Le Bloc avec son discours féministe radical divise les Québécoises; ces dernières ne sont pas, en grande majorité, des féministes extrémistes. Le Bloc, par ses positions constitutionnelles, empêche le Canada de fonctionner. Une majorité de Québécois ne veulent pas de chicanes constitutionnelles. Bref, le Bloc ne traduit pas les souhaits des Québécois. Le Bloc est une secte. Avez-vous déjà vu une secte de gauche être rassembleuse ? Non. Le Bloc par ses positions de gauche, multiculturalistes et "montréalistes" est un facteur de division de la société québécoise.

jeudi 14 avril 2011

Le débat en français

Il fallait s'y attendre. Les commentateurs politiques affirment que Gilles Duceppe a gagné le débat. Quelle victoire ? Duceppe s'est comporté en éternel quêteux de transferts fédéraux. Duceppe s'est comporté comme un chef syndical jamais satisfait. Duceppe a critiqué tout le monde, le PLC, le NPD et bien sûr le "grand Satan" conservateur... Comment une éventuelle coalition pourrait-elle fonctionner avec un Duceppe revendicateur et se foutant du reste du Canada ??? Je vois d'ici Duceppe menacer le PLC et le NPD de défaire la coalition si le fédéral ne crachait pas 2 milliards pour le pont Champlain, 2 milliards pour l'industrie forestière, 1 milliard pour bonifier l'assurance-emploi, 3 milliards en augmentation de salaires pour les fonctionnaires, un autre milliard de plus pour la péréquation, etc. La liste d'épicerie de Duceppe serait sans limites. Et ce sans compter la liste d'épicerie du NPD ! Les Québécois sont-ils conscients qu'une telle coalition ne pourrait pas fonctionner bien longtemps ? Cette coalition survivrait à peine un an. Un an pour creuser le déficit et la dette. Un an pour transformer le Canada en second Portugal. Duceppe ne veut pas faire fonctionner le Canada. Et si le Canada fait faillite avec la coalition, il affirmera par la suite que l'indépendance est la solution pour le Québec ! Le seul avantage que Duceppe a eu hier soir c'est l'avantage de la langue. Mais il faut souligner les louables efforts de Stephen Harper pour s'exprimer en français. Quant au NPD et au PLC, ils défendent les mêmes positions. Nous avons le choix entre deux options: un gouvernement conservateur responsable et une coalition techno-étatiste pour qui tous les problèmes de la société sont du domaine de l'État. Option qui a menée de nombreux pays européens à la ruine.

mercredi 13 avril 2011

François Legault et ses propositions sur l'éducation

François Legault a déposé des idées formidables hier pour rendre le système d'éducation québécois performant (supression des commissions scolaires, congédiement de professeurs incompétents, etc.). Enfin un politicien qui apporte fraîcheur et nouveauté sur la scène provinciale. Mais il fallait voir les chantres de l'immobilisme (PLQ, CSQ, commissions scolaires, comités de parents) réagirent hier: tout fonctionne à merveille pour eux, il ne faut surtout rien changer ! Le décrochage scolaire est en hausse, les jeunes sortent de l'école en ne sachant ni lire ni écrire, etc. Il ne faut surtout rien changer; nous avons l'un des meilleurs système d'éducation au monde de dire hier un certain représentant de machin de parents siégant sur un quelconque conseil de commission scolaire.... La ministre de l'éducation nous dit que nous sommes sur la bonne voie, qu'il ne faut rien bousculer. Pas surprenant de la part du gouvernement libéral qui n'a rien fait depuis 9 ans sauf augmenter les taxes. Et remarquons le silence du PQ, ardent défenseur lui aussi du statu quo. Le PQ empêtré de nouveau dans un calendrier référendaire qui n'intéresse personne sauf Le Devoir et quelques passionnés de débats référendaires (au plus 50 personnes au Québec). François Legault, hier, n'a pas dit non à un retour en politique. Souhaitons que Gérard Deltell se joigne à Legault et renverse le monopole politique PQ-PLQ.

Harper, le gagnant du débat d'hier

Il ne fait aucun doute pour moi que Stephen Harper est le grand gagnant du débat d'hier. Il a bien défendu ses idées. Certains journalistes ont un nouveau surnom pour S.Harper: Mr. Teflon ! Ignatieff est apparu confus, indécis, ancré à gauche, incapable de se démarquer du NPD et même du Bloc ! Je dirais même que Layton a été meilleur que Ignatieff. Ce dernier n'a pas le charisme ni le leadership pour diriger le Canada. La bonne performance de Harper va décevoir les meneuses de claques du PLC, du Bloc et du NPD. Et dieu sait que ces meneuses de claques sont nombreuses à Radio-Canada et à La Presse. La coalition vole en fumée. Les Canadiens veulent un gouvernement majoritaire. Ils sont fatigués d'aller voter à tous les 18 mois. Et c'est pourquoi il y a de plus en plus de probabilités que les conservateurs forment un gouvernement majoritaire. J'ai bien hâte de voir Duceppe dans l'opposition, une fois de plus, face à un Harper majoritaire. Duceppe qui nous martelait de ne pas permettre l'élection du gouvernement majoritaire conservateur... Duceppe a été pitoyable dans le débat d'hier soir. Incroyable, mais Duceppe n'a pas changé d'idées depuis 20 ans. Il est aussi prévisible que la météo au Sahara. Duceppe joue son avenir ce soir au débat en français. Rappelons qu'un sondage, vendredi dernier, accordait 28 % au Bloc québécois !!!! Un conseil à Duceppe: changer de costume et souriez ! Les Québécois sont las de vos colères et indignations futiles; ils veulent de l'espoir et du changement. Mais il est vrai qu'il est bien rare de voir un gauchiste de bonne humeur.

mardi 12 avril 2011

Dernier sondage: rien ne va plus pour le Bloc et le...NPD !

Un sondage publié dans La Presse hier nous apprend des choses surprenantes. D'abord le NPD, au Québec, est rendu à ... 11%, lui qui était à 24 % la semaine dernière... Le Bloc est à 34 %, lui qui était à 41 % la semaine dernière... Et les conservateurs remontent à 24 %, eux qui étaient à 15 % la semaine dernière. Au niveau du pays, les conservateurs, dans le sondage d'hier, sont à 40 %, suivi des libéraux à 28 %. Si l'on se fie à ce dernier sondage, le parti conservateur est très près d'une majorité. De quoi décourager notre Gilles national, lui qui était tout feu tout flammes hier d'avoir obtenu l'appui de la FTQ. Plus on repproche, dans les cercles nationalistes de droite, à Duceppe d'être trop près des syndicats, plus Duceppe se colle aux syndicats et à la gauche. Cet entêté ne se rend pas compte qu'il y a plus de votes à aller chercher à droite qu'à gauche. Jean-Herman Guay disait justement que le Bloc ne survivrait pas encore 10 ans s'il persistait dans mode de fonctionnement actuel. Le Bloc va s'écrouler sous le poids de ses propres contradictions, et l'une de ses plus importantes contradictions est de vouloir s'associer au PLC, parti ultracentralisateur. Autre contradiction du Bloc: vouloir réaliser l'indépendance en excluant la droite de ses rangs ! Ceci dit, un observateur de la scène politique disait récemment qu'il remarquait un fort courant bleu en région. Il remarquait que plusieurs personnes étaient prêtes à donner une chance aux conservateurs, question d'avoir un gouvernement majoritaire et avoir la paix pour 4 ans. La campagne de Duceppe stagne. La population veut de l'espoir. Duceppe n'apporte que "chialage", désespoir, stagnation, immobilisme, propos éculés et dépassés, etc.

lundi 11 avril 2011

Unir la gauche canadienne ? La solution ?

Bien des "experts" politiques sont au désespoir. Pourquoi, disent-ils, ne pas unir la gauche canadienne, ne former qu'un seul parti pour battre les conservateurs ? Cela semble en effet logique. Mais réfléchissons. Les conservateurs sont à 38 %, parfois à 40 %. Le PLC est à 26 %, le NPD à 17 % et les Verts à 6 %. Si on additionne les chiffres du PLC, du NPD et des verts, nous arrivons à 49 %. Mais attention. Rien ne dit que la majorité des électeurs libéraux aimeraient voir leur formation former un nouveau parti. Je parie qu'au moins 8 % des électeurs libéraux s'en iraient vers les conservateurs, car il y a des libéraux de droite. De plus, les purs et durs du NPD s'abstiendraient peut-être de voter, disons 1 % de ces gens. Et qui dit, qu'on n'assisterait pas à l'émergeance d'un nouveau parti de gauche radical advenant la dissolution du NPD ? En fin de compte, rien ne garantit que la formation d'un parti de gauche résultant de l'union du PLC, du NPD et des Verts, garantirait la victoire de la gauche. Le vrai problème de la gauche canadienne est le suivant: elle est restée branchée sur les années 1960; elle souffre d'une bureaucratisation avancée qui la déconnecte de la population. Incapable de se renouveler, la gauche canadienne ne suscite plus aucun enthousiasme parmi la population. Plus que de parler fusion, la gauche devrait s'inspirer du "new Labour party" de Tony Blair. Mais parions que la gauche canadienne restera collée sur ses schémas de pensées des années 1950.

Un désaveu pour Duceppe

Ainsi donc, le débat des chefs est devancé d'une journée, question de ne pas déranger les amateurs de hockey... Cela en dit long sur les poticiens ! Comme Harper n'est pas très aimé au Québec (à cause de la politique de désinformation pratiquée par les médias d'ici), il faut en conclure que les Québécois ne veulent rien savoir des Duceppe, Layton et Ignatieff... Les Québécois aiment davantage les Cary Price, P.K. Subban et cie ! On vote Duceppe, on aime Layton mais on ne veut surtout pas qu'ils viennent nous déranger pendant le hockey. Les Québécois voient Duceppe sur à peu près tous les poteaux de téléphone. Le voir en plus à la télé pendant deux ou trois heures relèvent pour eux du masochisme.Cela en dit long sur la dépolitisation des Québécois.

dimanche 10 avril 2011

L'ADQ impressionne

Depuis quelques temps, l'ADQ m'impressionne au niveau de son recrutement. Ainsi, elle a engagée un collègue de Lucien Bouchard, François Vaqué, pour l'aider dans l'élaboration de son programme. Pendant que PQ et PLQ ont peine à recruter des talents nouveau, l'ADQ , elle, attire de nombreux poids lourds dans ses rangs. Vaqué voudrait bien que la population ait un choix autre que PQ ou PLQ aux prochaines élections. Pour lui, il est temps de voir la politique autrement au Québec. Les défis qui attendent le Québec sont nombreux, et les deux vieux partis n'ont pas l'imagination et le courage nécessaire pour apporter des solutions nouvelles. Gérarld Deltell va t-il causer un tsunami politique aux prochaines élections ? Deltell fait un boulot formidable. Sa dernière prise de position dans l'affaire Cantat était courageuse. Il est allé à contre-courant de la pensée dominante véhiculée par les politiciens du PQ, du PLQ et de leurs cheerleaders (Le Devoir, La Presse, Radio-Canada, etc.).

vendredi 8 avril 2011

Gilles Duceppe: une campagne pitoyable

L'analyste politique Jean Lapierre accorde une note de 5 sur 10 à Gilles Duceppe pour sa campagne électorale. Lapierre affirme que la camapgne de Duceppe ne lève pas du tout. Excellente analyse. Nous remarquons en effet que la campagne bloquiste est ennuyante à mort. Même les pancartes électorales du Bloc ressemble à des pubs pour salons mortuaires. La campagne bloquiste est sinistre et décourageante, de quoi nous saboter le printemps. Duceppe savait-il dans quoi il s'embarquait en décléchant ces élections ? L'ancien chef du Bloc,Michel Gauthier, soutient, quant à lui, que le Bloc mène une campagne "aseptisée". Duceppe a-t-il atteint un point de non-retour ? A-t-il fait son temps ? Peut-il encore proposer quelque chose de neuf et enthousiasmant ? Le Bloc est-il le parti d'un seul homme ? Qui peut aider Duceppe au sein du Bloc ? Paquette ? Soyons sérieux. Le type est aussi charismatique qu'une pancarte électorale du parti vert. Le chef du Bloc a t-il fait le vide autour de lui ? Cela arrive souvent au sein des partis autocratiques.

Mister Love se prononce. Le Bloc en déconfiture ?

Georges Laraque, alias Mister Love, a affirmé hier que ces élections étaient une perte d'argent et de temps car les conservateurs sont trop puissants pour être battus ! Voilà une déclaration qui fait plaisir à nous conservateurs. Nous ne pouvons donc que féliciter Georges pour son réalisme !

Ces élections vont peut-être marquer le début de l'effritement du Bloc québécois. Le chef du Bloc vieillit. Le "programme" du Bloc est insignifiant et peu inspirant. Qui peut citer une seule promesse bloquiste ???!! Le débat fédéraliste-souverainiste prend du vieux au niveau fédéral. Les électeurs vont se décider plus en fonction de débats de société (gauche-droite)que des débats entre fédéralistes et souverainistes. Cela signifie qu'une bonne partie des électeurs bloquistes vont aller vers le parti conservateur et l'autre partie vers le NPD. On constate cet effet au niveau provincial où le PQ est à la fois "rongé" par QS et l'ADQ. Le temps des vieux débats de style Jean Chrétien-René Levesque semble chose du passé. Ces vieilles luttes appartiennent aux années 1970. Si le Bloc fait à peine
35 % le 2 mai, les bloquistes devront en tirer les leçons, ainsi que les péquistes au niveau provincial.

jeudi 7 avril 2011

Le NPD à 24 %

Un sondage de La Presse nous apprenait ce matin que le NPD, au Québec, caracolait avec les 24 % !!!! Ce sondage n'est pas sérieux. Le jeu de La Presse est clair: tenter de favoriser le NPD au détriment des conservateurs, provoquer un momentum en faveur du NPD. Voyant que le PLC fait du surplace, quoi de mieux que tenter de provoquer une "vague" en faveur des socialistes du NPD. On connait également le parti pris des journalistes en faveur du NPD. Les journalistes québécois seraient fou de joie de voir le NPD prendre le pouvoir à Ottawa. Dans ce déluge de sondages, on voit des partis perdrent soudainement 6 % une semaine pour les regagner la semaine d'aprés. C'est ainsi que l'on voit le parti conservateur passer de 15 à 20 % d'une semaine à l'autre.

Gérald Deltell et l'affaire Cantat

Nous ne pouvons que féliciter Gérald Deltell pour sa prise de position dans l'affaire Cantat. Nous avons aussi remarqué la gêne des péquistes et des libéraux sur cette question. PLQ et PQ, on le sait, courtisent activement les zartistes québécois. Les deux partis rivalisent de courbettes et de subventions pour combler ces enfants gâtés que sont les zartistes québécois. Charest et Marois ne veulent surtout pas embêter leur amie Pintal du TNM. Ce dernier reçoit une subvention annuelle de 1 million ! La ministre Saint-Pierre a dit qu'elle ne voulait pas s'immiscer dans le "processus artistique". Quelle farce. Comme si ce "processus" était sacré et au-dessus des lois !

mercredi 6 avril 2011

Bertrand Cantat et la clique du Plateau

La clique du Plateau Mont-Royal, les zartistes,les criminologues, les éditorialistes en général, veulent faire passer ceux qui s'opposent à la venue de Cantat comme une bande de barbares arriérés opposés à la "réhabilitation". Nous conservateurs s'opposont à la "morale" élastique de la clique du Plateau. Nous n'avons que faire des jugements et des condamnations des zartistes québécois. Les artistes sont-ils maintenant devenus les grands prêtres de notre société ? Après s'être imposés dans le domaine de l'environnement, voilà maintenant que les zartistes s'imposent dans le domaine de la morale ! Les cracheurs de feu, les souffleurs de verre, les saltimbanques, les acrobates, les "humoristes", les chanteurs, les gens de théatre doivent se concentrer sur une seule chose: amuser le public. Désolé pour moi, mais un zartiste qui fait de la morale est tout simplement un signe de décadence d'une société. Il n'y a pas si longtemps, quand l'Occident se tenait encore debout, les artistes étaient considérés comme des marginaux dont on ne demandait jamais l'avis sur des questions essentielles. Les zartistes québécois profitent largement de leur statut pour nous imposer leurs "valeurs". Une société ne peut fonctionner avec des "valeurs" provenant d'amuseurs publics. Il est à souhaiter que les autorités canadiennes repoussent Cantat à la frontière. Et il est temps aussi que nous cessions d'accorder des privilèges à la caste artistique. Un artiste n'est pas supérieur à un plombier.

Les conservateurs ne sont pas en danger dans la région de Québec.

Les conservateurs vont conserver leurs sièges dans la région de Québec. Les médias montréalais ne sont pas connectés sur cette région. Ils ont tentés de nous faire croire que le Bloc allait faire une percée dans la région de Québec ! Cette dernière a beaucoup obtenue du gouvernement Harper ces dernières années. Je me demande bien en vertu de quelle logique les gens de Québec iraient voter pour le Bloc ??? À cause de l'amphithéatre ? Cette question n'est plus un enjeu. Alors pourquoi des fédéralistes de droite, et ils sont nombreux dans cette région, iraient appuyer le Bloc, un parti de Montréal, gauchiste et "souverainiste" ? Gilles Duceppe ne cadre pas dans l'environnement de Québec. Il fait figure d'un étranger dans la région de la capitale nationale.

mardi 5 avril 2011

André Arthur n'est pas en danger

Il ne faut pas croire tout ce que les médias montréalais écrivent sur André Arthur.Ce dernier ne perdra pas son siège de député. Jean Lapierre est allé dans le comté d'Arthur cette semaine. Et il a constaté qu'Arthur est apprécié par beaucoup de gens. Arthur est un député à l'écoute de la population. Nous connaissons des grandes gueules qui jappent aux Communes et qui n'apportent rien aux gens de leur circonscription. Vaut mieux avoir un député discret aux Communes qui travaillent fort en coulisses qu'une grande gueule incapable d'agir sur le terrain.

lundi 4 avril 2011

Les promesses d'Ignatieff ? Du gaspillage.

Les promesses électorales de Ignatieff vont coûter une fortune aux Canadiens. Il ne faut pas tomber dans le panneau. Ce qui est fascinant avec le PLC c'est son virage à gauche. Ignatieff cherche-t-il à faire du PLC un nouveau NPD ? Ou un Bloc à l'échelle nationale ? Peut-être Ignatieff devrait-il renommer son parti le Bloc libéral-démocrate-vert ???!! À force de chanter le même refrain que le NPD ou le Bloc, Ignatieff marginalise son parti. Ignatieff est un intellectuel, et comme ces derniers sont souvent de gauche, il ne faut pas se surprendre de la gauchisation du PLC. Mais Ignatieff devrait tirer des leçons de la catastrophique aventure de S.Dion à la tête du PLC.J'ai beau lire les programmes des partis de la coalition, je ne vois aucune différence entre le PLC, le BQ et le NPD. Pas surprenant que les Canadiens se désintéressent de la politique. Le seul parti qui se démarque du lot c'est le parti conservateur.

dimanche 3 avril 2011

Le parti conservateur en tête avec 41 % !

C'est ce que nous apprenait un dernier sondage. Le gouvernement Harper a prouvé qu'il savait gérer les fonds publics avec prudence. Ce gouvernement agit de façon professionnelle. Nous ne pouvons nous permettre une période d'instabilité avec une coalition à l'idéologie collectiviste. Le collectivisme a prouvé qu'il ne fonctionnait pas, qu'il ne pouvait assurer le bonheur des peuples,qu'il menait à la dictature (soft ou hard), qu'il voulait embrigader la population dans des valeurs imposées de force, qu'il menait les peuples à la faillite morale, économique et sociale. Ne cédons pas aux sirènes du collectivisme.

Le Bloc avance par en arrière...

Le Bloc, décidemment un parti avant-gardiste et innovateur, veut qu' Ottawa injecte de l'argent dans...les chantiers Davie !!!! Et pourquoi pas remettre sur pied les industries de la calèche, des lampes à l'huile,de la chaussure... Les chantiers de la Davie n'ont jamais été productifs. Nous ne sommes pas de taille pour affronter la Corée du Sud dans ce domaine. Un navire construit ici n'est pas concurrentiel. Plus la campagne avance, et plus les propositions du Bloc relève du folklore syndical et étatiste des années 1960.

samedi 2 avril 2011

L'État: le plus dangereux élément d'instabilité et de despotisme

L'État, on le sait, est devenu objet d'adoration pour une large part de la population. L'État c'est le Dieu moderne. L'État doit répondre à tous les besoins de la population: santé, éducation, problèmes sociaux, etc. La liste est longue. Mais qui dit État dit aussi perte de liberté. Plus un État est omniprésent, plus les libertés s'effilochent. Je dirais que le 20e siècle fût le siècle de l'État. Mais comme l'écrivait le professeur Rudoplh Rummel de l'Université d'Hawaï, les États ont tué, au cours du XXe siècle, 262 millions de leurs propres ressortissants, de la Chine communiste à l'URSS, sans oublier le Cambodge, la Turquie et la Corée du Nord parmi d'autres. Et on ne compte pas les deux guerres mondiales qui sont responsables de plus d'une soixante de millions de morts ! Comme le dit l'économiste Pierre Lemieux: "L'État devient souvent un énorme risque systémique." Soulignons en passant que la dernière crise économique (celle de 2008) fût causée par l'étatisme, et non le capitalisme. D'ailleurs, il faut se demander si le capitalisme existe encore dans nos sociétés. Nous avons plutôt des économies mixtes de nos jours. L'État capitaliste idéal, sans entrave du gouvernement, n'existe plus depuis les années 1920en Occident.

vendredi 1 avril 2011

La formation pour les...fonctionnaires

Jacques Parizeau avait décrété, lors de son mandat de premier ministre, que tous les employeurs devaient allouer 1 % de leur masse salariale à des dépenses de formation ou de perfectionnement. Ceci s'appliquait évidemment aussi aux fonctionnaires ! Que s'est-il passé depuis ? D'abord pour le secteur privé ce fut une augmentation des dépenses et une baisse de rentabilité. Pour le secteur public, nous avons constaté des formations farfelues ou inutiles données sans discernement: voyage en République Dominicaine pour aller y étudier le système d'éducation de ce pays, etc. Si le gouvernement Charest était sérieux dans sa façon d'administrer les fonds publics, voilà un endroit où il serait façile de couper. Mais , ce gouvernement doit avoir peur de la réaction de ses fonctionnaires et des lobbies de formation. Alors rien ne changera. On va taxer davantage le peuple pour continuer de payer des stages de perfectionnement ridicules aux fonctionnaires.