samedi 21 avril 2012

Une société malade

À voir le psychodrame autour des frais de scolarité, il est évident que le Québec est une société malade. Malade de corporatisme, de socialisme, d'individualisme, d'absence de civisme, de projet de société, de manque de leadership,d'absence de morale, d'absence de cohésion. Une société en pleine décomposition économique et morale. Et tout cela se multipliera par 1000 quand nos finances publiques s'écouleront sous le poids du vieillisement de la population et de l'explosion des coûts en santé. Notre situation collective ne s'améliorera pas dans les prochaines années. Le Québec refuse de changer. Les Québécois refusent de voir que le monde ancien des années 1960 est derrière nous.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire