dimanche 15 avril 2012

L'imbécilité intellectuelle de la gauche québécoise

Cette histoire de "printemps québécois" est une parodie typiquement québécoise. Ne sachant plus qui combattre, car elle est dominante au Québec,la gauche québécoise copie bêtement ce qui se passe ailleurs et plaque ça ici. Cette idée de "printemps québécois" est une vulgaire insulte à ceux qui ont risqué leur vie en Libye, en Syrie, en Tunisie, etc., pour plus de liberté. Nos imbéciles de gauchistes s'inventent donc des combats imaginaires contre le "capital" (ce même capital qui permet aux fonctionnaires d'avoir de bonnes pensions et salaires), les "riches" (des riches au Québec !!!), les banques (on veut retourner à l'âge du troc ?), les pollueurs (où ça, les entreprises dites polluantes ont déménagé d'ici il y a des dizaines d'années)... Et voyez les journaleux du Devoir, de Radio-Canada et de La Presse, en orgasme devant les torchons rouges qu'agitent nos ignorants d'étudiants dans leurs manifs (ces imbéciles heureux ne savent pas que ce drapeau rouge est le symbole du communisme, responsable de la mort de 100 millions d'individus au XXe siècle). Voilà donc encore une fois le Québec avancer à reculons, comme la Grèce. Au fait, où en sont les manifestations en Grèce ? La seule chose qui fonctionne en ce moment au Québec c'est l'industrie des pancartes et des torchons rouges.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire