jeudi 19 avril 2012

Déconnection du réel !

Décourageant d'entendre le syndicat des professeurs d'universités. Le président de ce syndicat n'est même pas capable de trouver la moindre solution réaliste à la présente grève. Que des lieux communs dans son discours:dénonciation du capital et des riches, choix de société, etc. Bon sang que le Québec est englué dans le corporatisme. Tout le monde veut tout sans faire la moindre concession. Pensez-vous que les professeurs de CEGEPS et d'universités sont prêts à faire des concessions salariales pour sauver l'enseignement supérieur ? Jamais de la vie. On veut l'éducation gratuite avec des salaires élevés pour le personnel enseignant ! Et on se surprend d'avoir une dette de 250 milliards $ !

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire