vendredi 30 septembre 2011

Stephen Harper, un homme de parole.

Quoi qu'en dise les journalistes du Plateau, Stephen Harper fait ce qu'il dit. Harper est un homme de parole. Un homme intègre. Cela fait changement de nos petits libéraux du Québec ! Chose faite: le "chèque" de 2,2 milliards $ pour l'harmonisation de la TVQ et de la TPS est à la poste ! Les péquistes et les bloquistes ont fini de radoter sur cette question. Ils trouveront autre chose pour chialer, ne soyons pas inquiets. Quant au montant de 2,2 milliards $, qu'en fera le gouvernement Charest ? On dit que le gouvernement québécois va mettre ce 2 milliards $ sur le remboursement de la dette. Ce qui serait une bonne décision. Mais attendons...

L'Histoire et Stephen Harper

Le NPD est outré ! Le NPD est indigné que le gouvernement Harper légifère sur le droit de faire flotter le drapeau canadien... Le NPD ne veut pas que le gouvernement Harper parle d'Histoire, de fierté nationale et ressorte les symboles royaux... Et quelle honte, Harper veut fêter la guerre de 1812 ! Le gouvernement Harper doit s'occuper d'économie disent les socialistes ! On connaît l'expertise des socialistes du NPD en économie ! Comme si un gouvernement ne pouvait pas, en même temps, s'occuper de l'identité canadienne et de l'économie. Quel genre de Canada veut le NPD ? Nous le savons. Un Canada sans histoire, sans indentité, un Canada inodore et incolore, un Canada aseptisé, obsédé exclusivement par les programmes sociaux, le syndicalisme, l'écologisme, le féminisme et l'antiaméricainisme. Qui est intéressé à vivre dans un Canada de la sorte ? Un pays ne vit pas seulement d'économie. Un pays a besoin d'une âme. Nous l'avons oublié au Québec. Le PQ, parti qui se dit nationaliste, a jeté l'Histoire par dessus bord. Le PQ s'est occupé de programmes sociaux avant tout. Ainsi le voulait la gauche syndicaliste de ce parti. Résultat ? Les jeunes du Québec ne connaissent pas leur Histoire. Je ne peux que louer l'initiative de Harper en matière de symboles nationaux et d'Histoire. On n'est pas content au Québec ? Qui nous empêche de célébrer notre Histoire nationale ? Personne.

jeudi 29 septembre 2011

Faire travailler les prisonniers ?

Le parti conservateur de l'Ontario veut faire travailler les prisonniers. Excellente idée. Qui ne s'appliquera évidemment pas au Québec, royaume de la "réhabilitation" (une farce en passant, farce véhiculée par les criminologues, les politiciens de gauche et les avocats de la défense). Car au Québec, nous préférons voir les prisonniers écouter la télé, se pogner le beigne, etc. Les prisonniers sont aux frais des contribuables. Une majorité de ces derniers ne demanderaient pas mieux que de voir travailler les prisonniers. Mais notre "élite" politique, coupée du peuple, va rejeter une telle idée de "droite". Nous sommes tellements bons au Québec. Nous pouvons donner des leçons au monde entier en matière de triatement des criminels. Mais ne mentionnons pas que des femmes sont tuées par des récidivistes à chaque année ! Que des femmes disparaissent à chaque année, que des enfants sont victimes de pédophiles récidivistes quotidiennement, etc. Ne souhaitons à aucun pays d'adopter notre modèle de réhabilitation des criminels. Le modèle québécois a échoué dans son traitement des criminels comme il a échoué en matière de santé, d'éducation, de transports, de morale politique, d'économie...

Comment tuer une économie ?

Les PME (entre 1 et 499 employés)au Canada emploient 99,8 % des travailleurs du secteur privé ! Or, que faisons nous au Québec ? Nous taxons et enterrons nos PME sous la paperasse !Et nous taxons ces PME pour rediriger ces taxes vers... l'État ! Il faut bien payer nos merveilleuses infrastructures !C'est une recette éprouvée pour tuer une économie. Souhaitons que le prochain gouvernement québécois comprennne l'ABC de l'économie.

mercredi 28 septembre 2011

Le ridicule ne tue pas à Montréal !

Montréal compte 103 élus municipaux ! Par comparaison, Los Angeles en compte 15, Houston 11, etc. Aucune ville en Amérique du Nord ne compte autant d'élus municipaux. Voilà un autre exemple de gaspillage de fonds publics. Nous sommes champions en la matière ! Et que pensez vous qu'il va arriver dans ce dossier ? Rien bien sûr. Pensez-vous un seul instant que le PQ ou le PLQ vont couper le nombre d'élus à Montréal ? Aucune chance. Mais après tout, ne soyons pas surpris. Montréal pourrait bien compter 300 conseillers municipaux. Car, dans une économie socialiste il est dans l'ordre des choses de multiplier le nombre de politiciens et de fonctionnaires. On appelle ça la "création socialiste d'emplois" ! Et le maire de Montréal a le culot d'aller quémander de l'argent à Ottawa et à Québec ? Décidemment, le ridicule ne tue pas au Québec !

Sylvie Roy et Éric Caire:les plus solides en commission parlementaire

Les députés Roy et Caire ont été hier les plus solides et efficaces parlementaires quand a été venu le temps d'interroger Jacques Duchesneau en commission parlementaire. Sylvie Roy de l'ADQ s'interroge depuis longtemps sur les liens entre le crime organisé et le financement des partis politiques québécois. Roy est clair: quand on donne à un parti politique on s'attend à quelque chose en retour. Quant à Caire, il s'interroge sur le silence du MTQ. Pourquoi n'a t-on rien vu au MTQ s'interroge Caire ? Quant au PQ et au PLQ, ils ont été lamentables hier en commission parlementaire. Quant à Khadir, sa prestation fut lamentable.

Jacques Duchesneau...

Nous avons tous vu la comparution de Duchesneau devant les parlementaires hier. Retenons ceci: le crime organisé est une composante essentielle du "modèle" québécois ! N'avons-nous pas un merveilleux système social ? Sommes-nous encore fier de notre beau modèle ??? Pensez-vous sérieusement que le gouvernement Charest va s'attaquer sérieusement au crime organisé ? Ce dernier est partout: on l'a vu encore cette semaine avec Hydro qui entreposait ses "compteurs intelligents" dans une bâtisse de la ...Mafia. Une chance que les journalistes de TVA avaient sorti la nouvelle ! Je suis persuadé que si on fouillait méthodiquement tous les contrats du gouvernements on aurait des surprises ! Mais ne soyons pas surpris ! Que pouvait t-on attendre de plus d'un régime socialiste hyper-taxeur ? Plus on donne de l'argent à un gouvernement, plus les risques de fraudes augmentent. Simple logique.

mardi 27 septembre 2011

Soulagement général: Duceppe n'ira pas au PQ !

Une rumeur persistait depuis quelques semaines: Gilles Duceppe retournerait au PQ dans un rôle quelconque pour aider Pauline Marois... Il semble bien que ce n'est pas le cas. Heureusement. Car si le PQ veut se renouveler et emporter les prochaines élections, il devra se renouveler de fond en comble. La génération des Duceppe, Parizeau, Landry, Marois, Curzi, Beaudoin, Lapointe et cie., a fait son temps. Cette génération de politiciens est, en générale, incapable de penser autrement qu'en termes de dépenses d'État, de programmes sociaux mur-à-mur, de keynésianisme forcené, de débats fédéralisme-souverainisme, etc. Duceppe a eu amplement le temps de faire valoir ses idées. Il a eu amplement le temps de briguer la chefferie du PQ. On ne commence pas une carrière de chef politique dans la soixantaine. Où est la génération politique des quarante ans ? Le PQ, ce parti jadis composé de jeunes à ses débuts, est-il en train de devenir une gérontrocratie ?

Le NPD se marginalise

Il y a eu dernièrement à Ottawa une manifestation contre les sables bitumineux. Et devinez quoi ? Il y avait des députés du NPD parmi les manifestants... Le NPD est contre les sables bitumineux ? Il ferait quoi au pouvoir ? Il ordonnerait à l'Alberta de cesser l'exploitation de son pétrole ? Il taxerait les sables bitumineux ? Il renforçerait les lois environnementales ? On fait quoi avec les travailleurs du secteur pétrolier ? Le Québec est prêt à se passer de la péréquation (une bonne part de la péréquation provient du pétrole albertain) ? Je le répète: le NPD souffre d'angélisme politique. Qu'a fait le NPD depuis qu'il est en charge de l'opposition officielle ? Il a pris le parti des syndicats et des environnementalistes ! Pas fort. Le NPD se comporte encore comme s'il avait trente députés à la Chambre des Communes. Si ce parti veut gouverner un jour il devra se séparer de ses vieux compagnons de route verts et syndicalistes. Les Canadiens n'aiment pas les extrémismes politiques.

lundi 26 septembre 2011

Duchesneau n'ira pas à la CAQ

L'autre jour j'avais évoqué le fait que Jacques Duchesneau pouvait rejoindre la CAQ. Cette rumeur n'avait aucun sens. Duchesneau a nié avoir rencontré Legault. Je trouvais bizarre un Duchesneau travaillant avec Legault... Je suis finalement soulagé de voir que Duchesneau ne sera pas de la CAQ. Je suis persuadé que Legault trouvera un très bon candidat au poste de ministre de la Justice. Jean-Marc Fournier n'est quand même pas si difficile que ça à remplacer....

Daniel Paillé à la tête du Bloc ?

Ça ne serait pas une mauvaise idée. Paillé pourrait débarasser le Bloc de son étiquette de gauche syndicaliste. Si le Bloc veut survivre il devra abandonner son lamentable et endormant discours de gauche multiculturaliste trudeauiste. Paillé me semble un candidat plus solide que les deux autres. Paillé vient de démisionner de TVA. À suivre...

Le Nouveau mouvement pour le Québec ???

Un nom qui ne veut rien dire. Ce mouvement politique nébuleux et insipide me semble noyauté par d'anciens syndicalistes et par une majorité de gauchistes. Ce groupuscule a attiré ...50 personnes hier à Québec. Preuve que les gens ne veulent rien savoir de ces gens aux idées rétrogrades et bureaucratiques.Mais à quoi perdre mon temps à discuter de ce groupe d'individus ? Le mouvement souverainiste est dans une période de déclin irréversible. Tel un nuage porté par le vent, les constructions mentales, culturelles et idéologiques échafaudées par les souverainistes sont instables, changeantes, mal déterminées et vouées à l'échec politique. Le PQ va t-il finir comme le NMQ ?

dimanche 25 septembre 2011

Un monde de plus en plus chaotique ?

Les États-Unis sont en déclin. Le pays a perdu sa capacité de créer de l'emploi et d'innover. Les États-Unis croulent sous les taxes, les réglementations de toutes sortes, les programmes sociaux à crédit, les dettes... Nos gauchistes aiment à dirent que les États-Unis sont le royaume de la libre-entreprise. Faux. C'était le cas avant les années L.B.Jonhson. Mais actuellement les États-Unis sont très semblables à l'Europe en matière de couverture sociale et de taxes sur les entreprises. Les États-Unis vont devoir se retirer progressivement de la scène mondiale pour des raisons économiques. Ils vont devenir moins interventionniste. Est-ce une bonne chose ? Non. Les États-Unis défendaient la démocratie et la liberté dans le monde. Ceux qui vont prendrent leur place, la Chine, la Russie, l'Inde, n'ont pas comme priorité la défense de la liberté et des droits humains. La Chine, on le constate, est prête à s'entendre avec n'importe quel régime sanguinaire et dictatorial (exemple avec le Soudan, l'Iran, la Corée du Nord, Cuba). Nous allons nous ennuyer des Américains. Les régimes dictatoriaux vont se réjouir de cette nouvelle donne géopolitique.

François Legault est en train de rendre fous les péquistes et les libéraux !

François Legault suit son plan à la lettre. Mais cela est en train de rendre fous les "stratèges" du PLQ et du PQ ! En effet, les péquistes vont probablement changer de chef si Legault fonde son parti. Les péquistes n'iront pas à la guerre contre Legault avec Marois comme chef. C'est l'évidence même. En attendant, ils gardent Marois. Du côté du PLQ, Charest est bien impatient de mettre sa "machine" publicitaire contre Legault, question de le qualifier comme un extrémiste. Stratégie vouée à l'échec selon moi. Le PLQ a peur de Legault car ce dernier ne fera évidemment pas de référendum. Or, le PLQ est bâti comme une machine anti-séparatiste. Le PLQ ne peut défendre son bilan économique. Le rêve du PLQ et de Charest ? Que Legault ne fonde pas son parti et que Marois demeure à la tête du PQ. Et là on assisterait à un bon vieux débat séparatistes-fédéralistes. Un débat qui verrait un Charest en flammes contre le "démon" séparatiste... Je vois mal un Charest débattre d'économie contre Legault ! Avec Marois, Charest serait en terrain connu. Notons que la population ne veut plus entendre parler de fédéralisme ou de souverainisme. Pour l'instant, péquistes comme libéraux sont dans les limbes politiques. Et cette attente est de plus en plus insupportable pour eux.

samedi 24 septembre 2011

Encore plus d'État ?

Dans la présente crise sur la corruption dans la construction nombreux sont les commentateurs politiques à réclamer plus d'État pour solutionner le problème ! Quelle méconnaissance de la nature humaine et de l'économie ! C'est comme si on conseillait à un alcoolique de boire encore plus pour résoudre sa dépendance. La réalité est simple: plus un État dispose d'argent plus il est susceptible de se servir de cet argent pour acheter des votes, récompenses ses "amis", etc. Ne croyons pas que le problème se situe exclusivement au Ministère des Transports. Qui nous dit que le gaspillage et la corruption ne règne pas aussi au Ministère de l'Éducation ou à la Santé ??? Pouvons-nous encore faire confiance à notre classe politico-bureaucratique ? On se "pétait" les bretelles au Québec avec la "compétence" de nos politiciens et fonctionnaires ! On exaltait les vertus de l'État "moderne" québécois né en 1960. Avant 1960, tout était pourri disait-on. Après 1960, nous étions devenus modernes et branchés sur le monde, finie la corruption (version de la majorité des historiens). Croire qu'il n'y avait pas de corruption après 1960 relevait de la pure niaserie idéologique. Il nous a fallu cinquante ans pour nous rendre compte que nous étions loin de vivre dans un État "propre". L'étatisme a donné trop de pouvoir et d'argent aux politiciens et groupes de pression. Mais certains ne comprennent rien: ils réclament encore plus de fonctionnaires pour combattre l'incompétence, l'incurie, la tricherie... L'étatisme, en plus de nous arracher des libertés, entraîne les maux que nous connaissons aujourd'hui.

vendredi 23 septembre 2011

Thomas Mulcair est-il cuit ?

Ça regarde mal pour Mulcair. Topp semble en bonne position pour l'emporter à la chefferie du NPD. Rappelons qu'il n'y a que 1 800 membres du NPD au Québec ! Et je ne pense pas que la population québécoise va se précipiter pour acheter des cartes de membre du NPD pour appuyer Mulcair. Les Québécois ont peu tendance à s'impliquer sérieusement en politique. Mais peu importe qui l'emporte entre Mulcair et Topp. Les conservateurs n'ont rien à redouter de ces deux hommes. Topp est aussi télégénique et charismatique qu'une tondeuse à gazon usagée. Mulcair gaffe souvent et s'emporte. Ces deux hommes sont loin du supposé charisme de Layton. Au fait, une légende court. Certaines personnes ayant connu Layton dans le privé disent que "Layton n'était pas Layton". Il y avait un fossé entre l'homme public et l'homme privé. Mais sommes-nous surpris par cela ?

Stephen Harper semonce l'Occident

Stephen Harper a bien raison d'avertir ses partenaires occidentaux. Il a déclaré hier :

"Without key countries taking systemically appropriate and coordinated economic measures, without resistance to protectionism and acceptance of more flexible exchange rates, without fiscal consolidation [and] without a commitment by governments to cut rising deficits and reduce what are, in some cases, dangerous levels of national indebtedness – without things such as these, we will not avoid a recession." (National Post,23 septembre 2011)

Harper aura fort à faire pour résister aux demandes des partis d'opposition et des "experts" pour hausser les dépenses en infrastructures pendant la crise que nous traversons. Car, la pensée magique keynésienne existe toujours en Occident !

L'impuissance de l'Occident

La présente crise financière démontre une chose: en Europe les politiciens semblent à court d'idées pour sortir le continent de la crise. Même chose au sud de nos frontières. Le président "Zéro" semble avoir épuisé ses remèdes. Si nous entrons dans une période de Dépression pour dix ans, une grande remise en question de l'État providence aura lieu. De graves problèmes financiers n'épargneront pas le Québec:des coupes devront être faites aussi bien au provincial qu'au municipal sans oulier les commissions scolaires et autres machins parabublics (surtout Hydro-Québec).

Le NPD ne prendra pas le pouvoir dans quatre ans.

Des doutes subsistent quant au financement du NPD par les syndicats. Les conservateurs, les libéraux et les bloquistes demandent des éclaircissements sur ce point au NPD. On sait que certains congrès du NPD ont été financés en partie par de l'argent provenant des syndicats. Voilà un point que le NPD doit régler de tout de suite. Une majorité de Canadiens ne veut sûrement pas voir au pouvoir un parti subventionné en partie par des fonds syndicaux. Un parti politique doit avoir les mains libres. Le NPD se trouverait en conflit d'intérêt advenant une grève des fonctionnaires fédéraux. Un parti au pouvoir doit représenter la population et non un groupe d'intérêt quelconque. Le NPD va t-il couper ses liens avec les syndicats ? J'en doute. Voilà la raison pour laquelle il ne prendra pas le pouvoir dans quatre ans et que les libéraux vont se repositionner comme la seule option valide aux conservateurs. Le "miracle" du 2 mai ne se reproduira pas pour le NPD.

jeudi 22 septembre 2011

Pour avoir une idée de la dette grecque !

Nous avons parfois du mal à imaginer le montant de la dette grecque. Voilà un petit vidéo éducatif qui donne froid dans le dos. Et souvenons-nous que la dette du Québec n'est pas loin de celle de la Grèce. Il n'est nullement exclu que le Québec finisse comme la Grèce, quoi qu'en dise nos experts et nos politiciens (qui n'ont d'ailleurs plus beaucoup de crédibilité).


Le déclin du Québec

Nos leaders politiques (PQ,QS,PLQ) et syndicaux sont convaincus que nous vivons dans un endroit immensément riche et influent. Voilà d'autres chiffres pour confirmer notre déclin économique. Le Québec a perdu 25 % de ses sièges sociaux entre 1999 et 2009. Les emplois perdus dans les sièges sociaux sont au nombre de 4000. En 1999, le Québec avait 19 % des sièges sociaux au Canada. Aujourd'hui, nous n'en avons plus que 15 %. Nous connaissons tous l'importance d'avoir des sièges sociaux ici. Après tout c'est dans ces endroits que se prennent les décisions. Ce qui est désespérant avec les chiffres économiques du Québec c'est que la situation ne s'améliore jamais.

mercredi 21 septembre 2011

Le cirque libéral

Il était vraiment pénible de voir les libéraux se comporter en bouffons à l'Assemblée nationale hier. Ces gens ont-ils donc perdu toute dignité ? Les libéraux se pensent encore dans les années 1970. Bref, ça sent la fin de régime à Québec. Le PLQ, un parti de mononcles et de matantes sans vision. La politique dans ce qu'elle a de pire et de plus creux est symbolisée par le PLQ. Et dire qu'il nous reste encore un an à endurer tout cela. On a l'impression que le PLQ est au pouvoir depuis vingt ans tellement ce parti est désespérant et usé.

Jacques Duchesneau à la CAQ ?

Une rumeur persistante veut que Jacques Duchesneau, de l'Unité anticollusion,joigne les rangs de la Coalition pour l'avenir du Québec de François Legault. Le poste de ministre de la Justice lui serait réservé. Voilà de quoi qui doit donner des sueurs froides à tout le milieu de la construction ! Hier, François Legault a attiré beaucoup de gens d'influence à sa "réunion citoyenne" de Sherbrooke. On trouvait dans la salle des médecins, des administrateurs, des directeurs d'école, etc. La CAQ attire des gens que l'on ne voit habituellement pas dans les réunions politiques. Je suis persuadé que la CAQ de Legault (avec l'ADQ) dépasserait la barre des 40 % des intentions de vote advenant une élection. La population est dégoûtée par les vieux partis. Elle veut du "sang neuf".

mardi 20 septembre 2011

L'Italie décotée par S&P. Un choc en Europe !

Après les États-Unis, S&P, l'agence de notation, vient de décoter l'Italie. Si les agences de notation n'hésitent pas à décoter des pays comme les États-Unis et l'Italie, pensez vous qu'ils hésiteront à décoter le Québec ? Bien sûr que non. Au fait, si tout va si bien au Québec, pourquoi le gouvernement Charest coupe t-il 800 millions ? Le gouvernement libéral a t-il reçu des avertissements, en secret, des agences de notation ? Rappelons qu'un pays qui voit sa cote de crédit abaissée, paie plus cher pour ses emprunts.

La CAQ toujours en avance

La CAQ de François Legault prendrait le pouvoir avec une forte majorité selon deux récents sondages (CROP et Léger marketing). Le PQ demeure à 20 %, les libéraux à environ 25 %, etc. Statistique incontournable pour le PLQ de Charest: le taux d'insatisfaction envers le gouvernement atteint 75 %. Cette dernière statistique est la plus importante à regarder dans un sondage. Quand un électeur est insatisfait d'un parti politique il vote rarement pour ce parti ! Ces sondages confirment aussi la descente aux enfers de Pauline Marois.Dans l'un des deux sondages, l'ADQ monte à 18 % !

lundi 19 septembre 2011

Un nouveau parti souverainiste: l'Option nationale

Ne manquait plus que ça: un nouveau parti de gauche souverainiste apparaît sur la scène provinciale, gracieuseté de Jean-Marie Aussant! Nous avions le parti québécois, Québec solidaire,le parti vert, le parti indépendandiste et maintenant on rajoute l'Option nationale ! Les "souverainistes" sombrent dans le ridicule. Ce nouveau parti n'ira pas loin. Il n'a pas de leader charismatique (essentiel pour un parti nationaliste), pas d'argent, pas d'organisation, pas de candidats crédibles, etc. Un autre projet "souverainiste" voué à l'échec. Les "souverainistes" connaissent ça l'échec depuis cinquante ans. Le Québec n'a pas besoin d'autant de partis de gauche. Il nous faut une vraie alternative de droite. Souhaitons que la CAQ-ADQ remplira ce rôle tant attendu.

Pourquoi Jean Charest s'accroche t-il au pouvoir ?

Il est clair que Jean Charest n'a rien à gagner à rester au pouvoir. Sa réputation ne risque que de se dégrader davantage. Il n'a pas besoin de son salaire de premier ministre pour vivre. Il a un job assuré dans une grosse corporation à la fin de sa vie politique. Il ne pense quand même pas gagner les prochaines élections ! Compte t-il sur la division du vote pour l'emporter ? Le 2 mai dernier , au fédéral, la division du vote n'a pas aidée le Bloc ! Quand le peuple est écoeuré d'un parti politique, il y a une vague pour un parti quelconque. Et ce parti sera celui de François Legault (avec l'ADQ). Charest subit-il des pressions pour rester en poste ? Jean Charest et le PLQ vont finir comme l'USS Arizona en 1941.*Jean Charest ne fut finalement qu'un brillant amateur, un politicien hésitant et sans idéologie, une girouette sans direction. Jean Charest aurait peut-être fait un bon politicien québécois dans les années 1910-1930. Aujourd'hui ce type de politicien ne répond plus aux attentes.

*Cuirassé américain coulé par les Japonais lors de l'atttaque de Pearl Harbour.

dimanche 18 septembre 2011

Obama veut taxer les "riches"...

Le pauvre Obama, qui ne comprend décidemment rien à l'économie, veut taxer davantage les "riches" (entendez les compagnies). Ce pauvre homme va ainsi creuser davantage la tombe du capitalisme américain qui a fait la richesse et la grandeur des États-Unis. Les politiques d'Obama ont échoué lamentablement. Il cherche donc un bouc émissaire. Ce bouc sera le "riche" (on peut inclure beaucoup de gens dans ce concept). Les bolcheviques ont dépouillé les riches en 1917. Ils ont été à la limite de l'idée d'Obama. Résultats: génocide de classe, camps de concentration, famines, guerre civile, pauvreté massive. Obama est une calamité pour les États-Unis. Les gauchistes rétorqueront: "Oui. mais Warren Buffet est pour la hausse des impôts pour les riches." Buffet n'a jamais créé un seul emploi. Buffet est un spéculateur boursier. Il joue avec l'argent des autres. Il ignore ce qu'est la création d'une vraie entreprise qui emplois de vrais travailleurs. Buffet a bénéficié monétairement des politiques d'Obama. Son appui à Obama est avant tout pour son bénéfice personnel. Avec Buffet, nous sommes très loin des capitalistes américains du 19e siècle qui créaient des manufactures, des chemins de fer, des villes entières, etc.

samedi 17 septembre 2011

Le retour du Grand Gilles !

Gilles Duceppe est de retour ! Devant les nombreuses demandes de la population, les manifestations pour son retour, Gilles Duceppe a décidé de nous éclairer de nouveau sur ce qu'il faut faire ! Remercions-le chaleureusement. Nous avons besoin de ses lumières et de ses sages conseils. Que nous dit Gilles aujourd'hui ? Qu'il faut se débarasser de Jean Charest (comme si nous ne le savions pas) et rejeter le parti de François Legault car ce dernier n'est plus souverainiste ( la population applaudit Legault sur ce point). Il est de la plus haute importance que Gilles Duceppe intervienne de nouveau dans les débats politiques. Monsieur Duceppe nous avertit que sa période de "réserve" est terminée. Imaginons un débat des chefs l'an prochain entre Gilles Duceppe et Jean Charest. Un débat qui ferait avancer la société québécoise vers...les années 1970.

Gérard Deltell et le dossier de la construction.

Monsieur Deltell a bien réagi à la crise que nous connaissons actuellement au Québec dans le dossier de la construction-corruption. Deltell y va de phrases chocs et percutantes. Il réclame de l'action. Rien à voir avec les déclarations byzantines du PQ et de son allié Khadir. Car, ne soyons pas crédules, le PQ n'est pas mieux que le PLQ dans ce dossier. Qu'ont fait les péquistes dans leurs années au pouvoir pour assainir le milieu de la construction ? Rien. Il n'y avait pas de dépassements de coûts pendant l'ère péquiste ? Les entrepreneurs étaient tous des paragons de vertus sous le PQ ? Pourquoi le PQ n'a pas organisé une commission d'enquête sur la construction pendant ses derniers mandats ? Le PQ, dans la présente situation, ne fait que suivre la vague d'indignation populaire. Le PQ n'est pas sincère dans ses cris d'indignation.

Une autre farce libérale: des coupes de 800 millions s'en viennent.

Le gouvernement québécois s'apprête à couper 800 millions dans ses dépenses tout en prétendant que ces coupures n'affecteront pas la population ! Mais, ces 800 millions n'étaient donc pas nécessaires ? On aurait pu les couper plus vite. Car si ces 800 millions n'allaient pas en services à la population, ils allaient où ??? Le but du gouvernement est de livrer des services à la population non ? On avait un donc un 800 millions qui se promenaient comme ça inutilement... Un 800 millions qui faisait probablement vivre un tas de fonctionnaires inutiles. 800 millions de coupures ? Insuffisant à mon avis. En dégraissant davantage l'appareil gouvernemental on aurait pu facilement couper un trois milliards par année. Ce qui aurait demander du courage. Mais j'y pense: est-ce que les libéraux vont réellement couper leur petit 800 millions ? Est-ce encore une fois de la poudre aux yeux ?

vendredi 16 septembre 2011

Course à la chefferie du NPD. Risque important de "dionisation" du parti !

Le syndrôme Stéphane Dion guette le NPD. Beaucoup de prétendants ont l'intention de briguer la chefferie de ce parti. Les égos sont gonflés à bloc au NPD ces temps-ci. Beaucoup sont persuadés d'avoir ce qu'il faut pour être premier ministre du Canada. Risible ! La course va peut-être avoir une dizaine de prétendants. Ce qui risque d'arriver ? Un candidat médiocre risque de se faufiler entre les favoris. C'est ce qui est arrivé au parti libéral du Canada quand Dion avait été élu chef du parti à la surprise générale. On connaît la suite pour le PLC: une descente aux enfers !

Jean Charest est ébranlé ! Le parti conservateur doit prendre ses distances d'avec le PLQ.

Un Jean Charest ébranlé et agressif est apparu aujourd'hui pour commenter le rapport Duchesneau. Ce dernier a fortement secoué la "citadelle" libérale. Ce rapport hantera les libéraux pour des années et des années ! Le PLC est hanté par le scandale des commadites. Au tour du PLQ d'avoir des squelettes dans son placard pour une très longue période. Et dire que certains journalistes affirmaient, il y a quelques semaines, que Charest était en train de se relever et qu'il pourrait remporter le prochain scrutin. Il est bon d'avoir des éditorialistes aussi devins et savants n'est-ce pas ? Le parti conservateur du Canada doit se tenir loin du PLQ, très loin.

Ministère des Transport du Québec: trop d'employés ?

Il sont 5 688 à travailler au ministère des Transports du Québec. Et ils n'ont rien vu ! Nous avons ici , encore une fois, la preuve que la fonction publique québécoise ne travaille pas pour la population. Un fonctionnaire travaille avant tout pour son propre intérêt. Et si on baissait le nombre de fonctionnaires de ce ministère à 2 300, verrait-on une différence ? La même chose s'applique au Directeur général des élections du Québec et au ministère des Affaires Municipales ? Que font les fonctionnaires de ces deux ministères pour maintenir l'ordre ? Rien. L'État québécois est profondément incompétent. Et on voit les libéraux et les péquistes tentés de nous faire avaler que nous avons une fonction publique formidable ! Le Québec pays des aveugles. Il est temps de questionner sérieusement notre fonction publique, et d'en diminuer la taille en même temps !

Le Texas et le Québec...

Un ministre libéral a dit hier que "nous ne sommes pas au Texas" ! Il parlait du rapport Duchesneau. En effet, nous ne sommes pas au Texas ici. Au Québec personne n'est responsable de ses actes, personne ne va en prison dans les cas de corruption au niveau du gouvernement, aucun fonctionnaire n'est congédié pour incompétence ou corruption, aucun politicien n'est responsable de sa mauvaise gestion, on libère des pédophiles, on déclare non-coupable des meurtriers d'enfants,les peines de prisons sont ridicules, etc. Vous pensez que les Texans voudraient de notre système de justice ? Quant à moi, je préfère le système de justice du Texas. Et je suis persuadé que le peuple québécois n'a aucune confiance dans le système de justice d'ici (les sondages le prouvent). Plus déconnectés de la réalité que les libéraux tu meurs ! Le Québec n'est pas en position de rire du système de justice des États-Unis.

jeudi 15 septembre 2011

Socialisme+ étatisme +keynésianisme = corruption

L'Histoire le prouve. Plus un État intervient dans l'économie, plus il est corrompu. Voir les cas de l'URSS, de l'Allemagne nazie, de l'Italie fasciste, de Cuba, de la Corée du Nord, du Vénézuela, etc. Doit-on ajouter le Québec à cette liste ? Les problèmes de l'industrie de la construction proviennent de l'intervention de l'État dans l'industrie via sa réglementation (CCQ,lois du travail, décrets de la construction,RBQ, etc.). Comment peut-il y avoir de la compétition dans l'industrie de la construction quand le gouvernement fixe le salaire des employés de cette industrie ? Nous payons plus cher pour nos infrastructures parce que nous avons donné des privilèges législatifs à cette industrie. Ne cherchons pas plus loin pourquoi tout va si mal au Québec.

Le Québec est l'Italie de l'Amérique du Nord

L'Italie est en mauvaise posture. Elle a été décotée récemment.Les taux payés pour financer sa dette ont explosés récemment. Dette de l'Italie: 1 900 milliards. Dette du Québec: 240 milliards. Si le Québec (dette de 240 milliards) avait la population de l'Italie (60 000 000 approximativement), la dette du Québec serait de....1 800 000 milliards !!!! L'Italie, rappelons -le, est rongée par la corruption et l'incompétence de ses politiciens... La décote du Québec est très près d'arriver. Le gouvernement Charest dépense sans compter dans tous les domaines, surtout dans les infrastructures (plus de 9 milliards). Un jour nous frapperons le mur. J'y pense , si on rajoute notre part de la dette fédérale (144 milliards), notre dette totale est de...384 milliards. Si on avait la même population que l'Italie, on aurait une dette de ... 2 688 milliards ! Nous sommes pires que l'Italie !

Il y a une semaine le PLQ sommait la CAQ d'être transparente !

Le PLQ reprochait à la CAQ son supposée manque de transparence en matière de financement il y a une semaine !!! Quel culot de la part de ces libéraux ! On se croirait dans 1984 de Georges Orwell ! Les libéraux vivent dans une autre dimension que la nôtre. Pouvons-nous tomber encore plus bas ? J'ai beau chercher et chercher, le PLQ n'a rien fait de bon pour le Québec depuis sa prise du pouvoir. Rien+rien=rien=PLQ.

François Legault a raison !

François Legault a raison: il faut mettre à la porte les fonctionnaires du MTQ coupables de corruption ! Mais ne comptons pas sur le PLQ pour agir dans ce dossier. Les libéraux vont tenter de noyer le poisson en nous parlant d'enquêtes, de dossiers, de structures et règlements à respecter ! Il faut immédiatement sortir les "pommes pourries" du Ministère du Transport du Québec dit Legault. Ce qu'il faut ce n'est pas une commission d'enquête sur la construction. Ce qu'il nous faut ce sont des élections immédiatement. Il nous faut mettre au pouvoir la CAQ appuyés par l'ADQ ! Nous ne pouvons compter sur le PQ pour faire le ménage. Le PQ est trop lié aux syndicats. Qu'attendent les syndicats pour dénoncer cette situation en passant ? Gérard Deltell a aussi apporté de bons points ce matin en parlant du rapport Duchesneau.

Le PLQ: une honte pour le Québec. Le rapport Duchesneau porte un coup terrible au PLQ.

Vincent Marissal de La Presse écrit aujourd'hui en commentant le rapport Duchesneau:

"Des prix gonflés pour les grands chantiers, des fonctionnaires qui ferment les yeux, des firmes de génie-conseil qui «pèsent fort sur le crayon», des entrepreneurs qui empochent des «extras» et qui en redonnent aux partis politiques, ben voyons, c'est pas une nouvelle, tout le monde savait ça!"

Effectivement nous le savions tous.

Ce gouvernement libéral est une honte pour les Québécois. Notre réputation à l'extérieur va en prendre un coup. Ce rapport va faire très mal à Jean Charest. Quand notre calvaire national va t-il prendre fin ? Quand serons-nous débrasser de ce gouvernement ? Pour très bientôt, un an maximum. François Legault n'est pas parfait. Mais l'homme me semble honnête. L'an prochain, la défaite des libéraux et de leurs amis sera une libération pour les Québécois. Le PLQ est fini pour de très nombreuses années. Qui va ensuite voter en toute fierté et à visage découvert pour le PLQ ? Nous voulons un gouvernement propre, honnête, compétent, travailleur, dédié au peuple, pas inféodé à des groupes de pression. Sommes-nous trop exigeant ?

mercredi 14 septembre 2011

Autre exemple de l'incompétence de l'État.

Une société "verte", spécialisée en panneaux solaires, a fait faillite aux USA. Cette société avait reçue un prêt de 550 miilions du gouvernement fédéral américain. Obama voulait relancer l'économie en "investissant" des fonds publics dans les énergies "vertes". Obama aurait fait pression auprès des fonctionnaires fédéraux pour que le prêt soit accepté ! Corruption en plus ? Nous le répétons depuis longtemps: quand un gouvernement s'implique trop dans l'économie, la corruption suit de près. Un gouvernement est par nature incapable de juger ce qu'est un investissement rentable et productif. Si les gouvernements étaient capables de gérer, ils n'auraient pas mis l'Occident en faillite ! Alors, que fait le gouvernement américain dans les panneaux solaires ? Pourquoi ne pas investir dans les "cannes de binnes" tant qu'à y être ? Ou dans les chaises de patio ? Obama voulait faire son politiquement correct avec les panneaux solaires, aujourd'hui cela se concrétise par une perte de 550 millions pour les Américains. Rien ne s'arrange pour Obama.

Le NPD: un parti d'immatures

Je suis exaspéré d'entendre les socialistes du NPD parler de "Jack" par ici, "Jack" par là ... "Jack a dit ceci", "Jack ne voulait pas que...". C'est la première fois de ma vie que je vois des députés d'un parti politique parler ainsi. On se penserait dans une maternelle du Québec... Il est temps pour les députés du NPD de "maturer" un peu et de se détacher de Layton. Je vois dans cette stratégie d'invoquer les mânes de Layton, une basse tratégie électoraliste. Les stratèges du NPD savent très bien qu'ils sont dans une position précaire: ils ont gagné les dernières élections avant tout grâce au "charisme" de Layton. La "bulle" du NPD à la veille de dégonfler ?

mardi 13 septembre 2011

Radio-Canada: les conservateurs doivent passer à l'action

La population veut des coupures è Radio-Canada-CBC. Un sondage récent est sans équivoque sur ce point. Il est plus que temps de couper dans cette structure bureaucratique qu'est Radio-Canada-CBC. Je suis partisan de couper toute subvention à la télé publique. Radio-Canada fera comme PBS au États-Unis: elle organisera des levées de fonds pour se financer. Ceux qui aiment la télé publique devront la financer de leurs poches.À l'heure d'internet et des médias sociaux, le rôle de Radio-Canada a perdu de son importance. Il y a 1 000 000 000 $ à aller chercher de ce côté. 5 000 000 000 sur cinq ans. Ce n'est pas rien. Cet argent économisé devra aller en réductions d'impôts ou dans les transferts aux provinces. La télé-radio publique fait une concurrence déloyale aux réseaux privés. On nous parle de la qualité de la télé publique. Je ne vois rien de bien fort à l'antenne publique. Sans compter le parti pris anticonservateur de cette chaîne. Bref, il est temps d'arriver au 21e siècle ! Une télé publique avait peut-être sa place dans les années 1950, mais aujourd'hui nous devons évoluer.Les citoyens n'ont plus besoin d'une télé de fonctionnaires. Au mieux, si l'on décide de garder cette chaîne, qu'on la transforme en télé strictement éducative, qu'on élimine tout contenu de divertissements, etc.

L'Orient au secours de nos économies moribondes

Le Brésil, la Russie, la Chine, l'Inde et d'autres pays orientaux, songeraient à acheter des obligations de pays occidentaux en difficulté ! Le monde économique est inversé. Qui aurait pensé à un tel revirement de situation il y a à peine dix ans ? Il y a dix ans, les "experts" nous parlaient des puissances européennes et américaines ! Ils n'ont rien vu venir. Nos économies occidentales peinent à produire de la richesse et de la croissance. Ce qui amène une hausse du taux de chômage et de la pauvreté générale. De quoi sera fait le monde dans dix ans ? Je vois les pays asiatiques encore plus riches, une Chine super-puissance, des États-Unis en déclin, une Europe prisonnière du chômage et la déflation, un Québec hyperendetté, les monnaies malmenées, l'or en hausse, le pétrole à un prix de 250 $ le baril... Absolument rien ne nous indique que le chômage diminuera dans les prochaines années en Occident. La tourmente s'en vient.

L'économie québécoise en déclin

Services économiques de la RBC et l'Institut Fraser confirment ce que nous savons tous: l'économie québécoise tire de la patte à tous les niveaux. Ces deux études révèlent notre faible taux de croissance, nos taxes, dettes et déficits trop élevés, etc. En fait, Jean Charest apparaît dans l'étude de l'Institut Fraser comme un cancre (en matière fiscale) parmi les premiers ministres provinciaux du Canada. Il n'y a pas là de quoi surprendre les connaisseurs en économie.

Mulcair ne sera pas le prochain chef du NPD

Ed Broadbent a parlé: c'est Brian Topp qui sera le prochain chef du NPD. Quand Broadbent choisi quelqu'un à l'intérieur du NPD c'est comme quand Jésus décidait qui allait être ses disciples... L'ancien chef du NPD jouit encore d'une forte popularité et influence à l'intérieur de son parti. Comment vont réagir les Québécois à ce choix de Brodbent ? Nous le saurons bien vite. Je doute que Mulcair ait les appuis à l'extérieur du Québec pour remporter la mise.

lundi 12 septembre 2011

Le Bloc québécois en chute libre....

Dernier sondage Nanos: le Bloc québécois est rendu
à 9,6 % dans les intentions de votes au Québec ! Du jamais vu. On comprend maintenant pourquoi on ne se bouscule pas pour diriger ce parti ! Qui veut diriger un parti en aussi pleine déconfiture ? Le Bloc québécois s'est effondré plus vite que le Crédit social des années 1970-1980 ! Pendant ce temps, le NPD domine au Québec avec 48 % des voix ! Consolation pour les conservateurs: ils récoltent, au Québec, 18 %, le PLC 16 %. Le PCC est donc le deuxième parti en importance au Québec. Le 2 mai a donc révolutionné l'échiquier politique au Québec.

La fin du rêve technocratique-socialiste européen

Il semble bien que la Grèce fera faillite et sera expulsée de la zone euro. Cela signifierait la fin de l'utopie technocratique européenne: un grand ensemble économique avec de généreux programmes sociaux et le plein emploi, etc. Comme toutes les utopies, la zone euro n'a pu résister aux défis de la réalité. Prochains pays européens à s'effondrer ? L'Espagne,l'Irelande et le Portugal. On calcule que le montant pour "sauver" l'Espagne se chiffrerait à 800 milliards ! La Grèce c'est l'État providence à son stade ultime. Tous les pays qui ont un État providence vont connaître un jour le sort de la Grèce. L'Europe est près de vivre une Grande Dépression avec ce que cela implique: déflation, chômage massif et taux d'intérêts à 0 % pour une très longue période. De plus, il va s'en dire que les banques ne prêteront plus à ces pays en difficulté. Plusieurs banques européennes tomberaient aussi en faillite.Les gouvernements devront donc aider ces banques pour éviter que celles-ci ne fassent faillite. Ce qui fera augmenter la dette de pays comme la France, l'Allemagne, les Pays-Bas, etc. Si l'Europe s'enfonce dans la Dépression, il est évident que cela aura un impact majeur sur le reste du monde. Imaginons un instant: l'Europe en faillite, les États-unis en faillite... Que pensez-vous qu'il arrivera au Canada et au Québec ? Il y a plusieurs années des conseillers financiers incitaient leurs clients à investir en Europe disant que ce continent voguerait sur la prospérité pour des décennies et des décennies ! Qui aujourd'hui est disposé à investir dans les actions ou obligations européennes ?

dimanche 11 septembre 2011

Panne d'idées à gauche !

La gauche québécoise (PLQ,PQ et QS) est en panne d'idées. La gauche d'ici n'a pas de solutions à la présente crise, ne sait pas comment créer de la croissance pour combler les déficits, n'a pas de plans de développements économiques... La gauche court après la droite car cette dernière semble avoir le monopole des idées ces temps-ci. La gauche est incapable de capitaliser sur la crise. La bataille des idées au Québec c'est la droite qui la remporte. C'est l'ADQ et la CAQ qui proposent des idées neuves. Sommes -nous en train d'assister à la fin de la domination culturelle de la gauche au Québec ? Si la CAQ-ADQ remporte les élections de 2012, cela forcera les partis de gauche à se repositionner sur le plan des idées. Quand nous vivons dans des temps de crise, les gens vont vers la droite. La gauche est en mode panique depuis la fondation de la CAQ. Au lieu de formuler des idées, la gauche veut simplement attaquer et démoniser la CAQ sans rien proposer de nouveau. PLQ-PQ-QS n'ont pas de réponse sur la mondialisation, la croissance écomnomique, l'insécurité,le chômage,l'immigration, l'identité culturelle...La droite doit s'emparer de ces thèmes et ne pas être complexée de les diffuser.

samedi 10 septembre 2011

Françoise David exige que la CAQ se forme en parti politique !

La panique gagne aussi QS comme on le constate... Quelle est la mouche qui pique les vieux partis socialisto-étatistes pour tous exiger d'une voix que la CAQ obéisse à leurs ordres ? PQ,PLQ et QS, prisonniers de leur fétichisme keynésien,paniquent et se comportent comme des poules sans tête quand vient le temps de parler de la CAQ... Je suggère à la CAQ et à l'ADQ de prendre leur temps, tout leur temps. Les vieux partis du système PLQPQQS ont des intérêts à défendre. Ils veulent diaboliser la CAQ-ADQ au plus vite. D'un coup que le peuple tombe en amour avec le tandem Legault-Deltell ! Nos élites savent,le peuple se trompe. Le PLQ, aidé de QS et du PQ, vont guider le peuple. Mais qui croit encore les "guides" Marois, Charest et Khadir ?

Notre humoriste national

Oubliez les Mario Jean, Jean-Marc Parent,Patof, Symphorien, Charlie Chaplin, Louis de Funes, mon humoriste préféré est Jean Charest ! J'ai ri aux éclats quand ce dernier a affirmé que François Legault n'allait apporter que de la chicane au Québec !!!! Avouez qu'elle est bonne ! Qui penserait à dire de pareils lignes d'humour ? Personne. Soyons sérieux. Et que nous apporte Charest ? La faillite, des dettes, des taxes, du chômage, des infrastructures en ruines, un système de santé de brousse, un système d'éducation qui produit des analphabètes et des décrocheurs (2,3 millions de Québécois seraient des analphabètes selon une récente étude), des jeunes sur le Ritalin, etc. Il ne faut rien changer au Québec selon Charest de craindre de provoquer de la "chicane". On sait d'où proviendrait cette chicane ? De ses copains des syndicats. Alors, ne nous chicanons pas, continuons de nous enfoncer dans les dettes, le chômage, la stagnation, le déclin du français et autres calamités qui frappent le Québec. Dormons tous en paix, ronflons, faisons comme les Grecs , attendons tranquillement la décote par les agences de notation... Laissons le bon PLQ, le merveilleux PLQ, diriger le Québec vers la prospérité. La campagne de peur envers la CAQ-ADQ a commencée. Le PLQ est maître dans l'art de faire peur. Mais est-ce que les discours de Charest ont encore un impact ?

Bilan de Monsieur Zéro...

Zéro est le nouveau surnom de Barrack Obama ! Zéro pour le nombre d'emplois créés par Obama en août dernier... Le président Zéro c'est aussi 14 millions de chômeurs, 45 millions d'Américains qui dépendent de bons alimentaires, un secteur immobilier en lambeaux, une dette hors de contrôle, etc. Je trouve les Américains beaucoup plus civilisés que les Européens. Avec des chiffres pareils en Europe, il y aurait des émeutes dans les rues de Paris, Londres, Berlin. Leur colère, les Américains vont la manifester dans les urnes en novembre 2012. Ainsi finira la carrière de la "vedette" Obama.

vendredi 9 septembre 2011

Discours d'Obama sur l'emploi...

Hier soir, Obama nous a assomé avec les vieilles idées de Keynes lors de son discours au Congrès... Rien que de vieilles recettes éculées qui dirigeront les États-Unis droit vers la faillite et l'augmentation du taux de chômage. Le plan Obama pour l'emploi de 475 milliards n'est que de la poudre aux yeux. Quelle personne le moindrement compétente en matière économique peut penser que ce plan va créer des millions d'emplois ??? Pour s'en sortir, les États-Unis devront s'inspirer de Singapour et de Hong Kong: déréglementation, baisses d'impôts et de taxes, diminuation de la taille du gouvernement... Si le keynésianisme fonctionnait, l'Europe et le Québec seraient les endroits les plus prospères sur Terre ! Obama hier s'est positionné à gauche, s'est coupé du centre, s'est rapproché des syndicats et des éditorialistes du New York Times. La gauche a écrit aujourd'hui que Obama avait livré un discours puissant et ferme. Foutaise. Obama hier a radoté son vieux discours appris dans les années 1980.

Très mauvaise nouvelle pour le gouvernement Charest ! Une excellente opportunité pour la CAQ-ADQ !

Le taux de chômage est en hausse au Québec. On perd des emplois dans tous les secteurs: transports, ressources naturelles (allo plan nord !!!), etc. Une évidence s'impose: quand des emplois se perdent par milliers, un gouvernement a très peu de chances de se faire réélire. L'histoire du Québec le prouve. Lors des dernières élections provinciales, Charest nous avait demandé d'avoir les deux mains sur le volant pour faire face à la crise. Cette fois-ci, les Québécois ne se laisseront pas vider les poches encore une fois. Nous ne sommes pas dupes. Tous les astres s'alignent pour la coalition CAQ-ADQ.La politique économique du PLQ est un désastre: à force d'augmenter les taxes, les Québécois ne dépensent plus. L'économie québécoise est en stagnation constante depuis cinq ans. Ne nous laisssons pas avoir par les beaux chiffres véhiculés par le PLQ et La Presse.

Nouvelle salle de l'OSM

Nous somme nous "pétés" les bretelles trop vite dans le cas de la nouvelle salle de l'OSM ? Il semble bien que oui. Selon un expert en musique classique, la nouvelle salle de l'OSM mérite à peine un 6/10 ! Voilà de quoi dégonfler notre égo... Selon cet expert, le nouveau jouet de l'OSM n'arrive pas à la cheville des salles d'orchestre symphonique de Singapour ou de Tokyo...

jeudi 8 septembre 2011

CAQ et ADQ: plus près que jamais d'un heureux et prospère mariage.

Le Journal de Montréal nous apprend aujourd'hui que la fusion entre la CAQ et l'ADQ est très près de voir le jour ! Voilà une excellente nouvelle pour tous les Québécois qui souhaitent du changement ! Nous savons tous que la population est plus que largement dégoûté des beaux parleurs du PLQ, ces politiciens professionnels, souvent avocats, qui ne font que perpétuer un système en voie d'écroulement !

Le NPD tiendra t-il le coup jusqu'en 2015 ?

Des fissures commencent à apparaîtrent au sein du NPD. Thomas Mulcair ne veut pas que les syndicats aient des délégués d'office parmi ceux qui éliront le nouveau chef. Son opposant principal désire au contraire que les syndicats conservent leur influence au sein du NPD. C'est un débat qui pourrait provoquer un schisme au sein du NPD, ce parti idéologique fragile jamais loin de se déchirer. Il est évident qu'un parti noyauté par les syndicats n'est pas une bonne chose pour les Canadiens. Quand on gouverne on ne le fait pour les intérêts d'un groupe de pression, en l'occurence les syndicats dans le cas du NPD. Comment vont réagir les Québécois quand ils sauront que leur enfant chéri, le NPD, est la courroie de transmission des syndicats ???? Des récents sondages indiquent portant que les Québécois ne portent pas dans leur coeur les syndicats.

La théorie de Keynes est dépassée et dangereuse

Le keynésianisme est une théorie intouchable en Occident. Nos politiciens ne jurent que par elle-même pour résoudre nos problèmes économiques. Tous sont persuadés que l'État peut créer des emplois et de la richesse économique dans les temps incertains ... En fait, la théorie de Keynes est une fumisterie ! On s'en rend de plus en plus compte. Cette théorie est incapable de résoudre la crise actuelle. Le keynésianisme occupe la même place que la théorie physique de Ptolémée occupait dans l'Antiquité et une bonne partie du Moyen Âge ! Ptolémée était un ardent défenseur du géocentrisme, un modèle physique selon lequel la Terre est au centre de l'Univers (Soleil et planètes tournant au tour de la Terre). Géocentrimse, keynésianisme, ont beaucoup de similitudes entre eux. Le kénésianisme va finir comme le géocentrisme. Mais cela prendra du temps. Préjugés et intérêts s'unissent pour maintenir en vie cette dangereuse théorie économique qu'est le kénésianisme.

Line Beauchamp et la CAQ...Un peu d'humour.

Line Beauchamp, une femme qui a beaucoup fait pour le Québec, une femme qui est ministre de je ne sais plus quel ministère, a déclaré que la CAQ était un "club privé «avec de grands intérêts financiers». Cette femme n'a t-elle pas un sens de l'humour formidable !!! Et le PLQ c'est quoi ??? Un parti qui travaille pour tous les Québécois ??? Vous savez tous c'est qu'est le parti libéral et qui le finance. Le PLQ n'a pas de leçon de morale politique à donner aux autres. Le sans-gêne du PLQ est incroyable. Heureusement, un porte-parole de la CAQ a réagi immédiatement. La peur s'installe au sein du PLQ. Ce dernier a beau dépaplacer ses ministres, le résultat est le même: catastrophe économique pour le Québec, recul du Québec à tous les niveaux.

Le NPD risque t-il de finir comme le Crédit social ?

Nous nous souvenons tous de la triste fin du Crédit social dans les années 1970. Le NPD risque t-il de finir de même manière ? Qu'arrrivera t-il au NPD si le prochain chef provient du Canada anglais et qu'il ne "pogne" pas au Québec ? Et que diront les électeurs du NPD si le prochain chef provient du Québec et que le parti devienne trop branché sur le Québec ? La position du NPD est fragile. Le 2 mai dernier les Québécois ont voté avec émotion pour Layton. L'émotivité sera t-elle au rendez-vous dans quatre ans pour le NPD au Québec ?

mercredi 7 septembre 2011

Sondage très inquiétant pour Jean Charest !

Selon un sondage Angus Reid, à peine 30 % des Québécois sont satisfaits du travail de Jean Charest ! Ce dernier ne peut espérer gagner une élection avec un score pareil. Remontera t-il dans les sondages d'ici deux ans ? J'en doute ! La pente est trop longue à remonter. Jean Charest est loin de représenter ce que les Québécois désirent comme premier ministre. Ne nous surprenons donc pas de voir un Jean Charest annoncer sa démission pour cause de raisons familiales d'ici quelques mois.

Des députés trop payés ?

Nos députés québécois sont très bien payés: ils ont des primes de départ, un bonne pension, un bon salaire,etc. C'est pourquoi il ne faut pas écouter ceux qui soutiennent que nos députés nous font une faveur en siégant à l'Assemblée nationale. Il faut abolir toutes ces primes de départ immédiatement. Espérons que François Legault va couper ces primes de départ des députés (150 000 $ pour Nathalie Normandeau ! ). Espérons que François Legault n'est pas un de ces députés à l'ancienne ! Espérons aussi que Gérard Deltell fera du chemin avec cette idée ! La caste politicienne doit se serrer la ceinture. Le chef de parti qui promettra de couper dans les privilèges des députés sera en très bonne posture pour remporter ses élections.

Le PLQ fusionnera t-il avec le NPD ?

Non. Je sais bien que le rêve de toute la mouvance de gauche (éditorialistes, syndicats, etc.) et des assoiffés de pouvoir (une partie de la députation libérale) serait de voir se réaliser une telle fusion. Je suggère aux libéraux fédéraux d'être patients. En politique, les choses changent vite. Le NPD n'a rien cassé le 2 mai dernier à l'extérieur du Québec. Le NPD est actuellement à la vogue au Québec. Le NPD est un parti de gauche très lié aux syndicats. Un parti qui prône le dirigisme économique. Un parti favorable aux hausses de taxes et d'impôts. Un parti antiaméricain, etc. La culture du PLC est différente. Bob Rae l'a dit hier: le PLC ne partage pas la méfiance du NPD envers le profit et l'entreprise privée. Le PLC n'est pas mort. Il a une longue histoire qui remonte avant même la Confédération. Fusionner avec le NPD serait une erreur monumentale. Le NPD est à la veille de dégonfler dans les sondages. Quand la machine électorale conservatrice se mettra à attaquer sérieusement le NPD, ce dernier sera démasqué. Pour l'instant, les conservateurs sont "gentils" avec le NPD. Mais quand la température électorale augmentera dans quatre ans, le NPD trouvera qu'il fait chaud dans la cuisine !

Fusion ADQ-CAQ

Nouvelles rumeurs ce matin dans La Presse. Je n'entrerai pas ici dans les détails de l'article. Mais il faut se rendre à l'évidence, l'ADQ ne prendra pas le pouvoir l'an prochain. Or, en fusionnant avec la CAQ, l'ADQ pourra au moins réaliser 25 à 50 % de son programme. L'ADQ sera plus influente au pouvoir que dans l'opposition. De plus, en participant au pouvoir, l'ADQ gagnera une crédibilité énorme pour les élections futures. L'ADQ prouvera qu'elle peut gouverner. Ce qui relèguera encore plus le PQ dans l'insignifiance politique. La politique est l'art du possible. Ceci dit, l'ADQ fut très importante au Québec au cours des dernières années. L'ADQ fut à l'avant-garde pour les idées nouvelles. Elle n'a pas eu peur de brasser la cage des idées reçues. La fusion entre l'ADQ et la CAQ aura lieu dès cet automne selon moi. Nous ne devons pas faire comme les péquistes. Nous devons faire une vraie coalition, harmonieuse et efficace.

mardi 6 septembre 2011

Démission de Nathalie Normandeau. Le début de la fin pour le gouvernement Charest.

Dur coup pour le gouvernement Charest. Je ne vois pas Normandeau comme une grande politicienne, mais pour le PLQ elle représentait l'avenir. Son départ va causer un grand trou dans le gouvernement libéral. Qui peut maintenant succéder à Jean Charest ? Le départ de Normandeau nous démontre aussi à quel point le gouvernement est fatigué, usé à la corde. Les libéraux savent qu'ils vont perdrent les prochaines élections. Parions que d'autres députés, conseillers et ministres libéraux partiront d'ici un an. Ça sent le début de la fin pour le gouvernement Charest. Nathalie Normandeau se dit fatigué. Comme son gouvernement d'ailleurs ! Des élections partielles devront être tenues d'ici six mois.François Legault se présentera t-il dans le comté de Normandeau ? Je ne le pense pas. Mais sait-on jamais. Jean Charest décrit Normandeau comme une grande politicienne... Bah ! Des politiciens comme ça, nous en avons des centaines. Une de parti vingt qui arrivent !

lundi 5 septembre 2011

Une chance que nous avons l'État...

Certains éditorialistes nous chantent ces temps-ci les vertus de l'État dans l'actuelle crise que nous traversons... Sans savoir que c'est justement l'État qui est le responsable de la crise actuelle dans le monde ! Au Québec, je me demande bien en quoi l'interventionisme du gouvernement Charest nous a sauvé d'une crise plus profonde ???? L'État, disait Milton Friedman, est incapable de créer de la richesse. Mais il peut tuer la richesse en taxant et en imposant. Les États, en fait, ne font que déplacer l'argent des poches d'un nombre de contribuables vers un autre groupe de contribuables. Qui a révolutionné le monde dernièrement ? Ce sont les créateurs de Microsoft et d'Apple par exemple. Les gouvernements n'inventent rien, ne créent rien... S'il fallait compter sur les gouvernement pour les avancées technologiques, nous serions encore à la lampe à l'huile et au moulin à vent.

dimanche 4 septembre 2011

Échec de l'Obamisme

Les États-Unis sous Obama c'est 14 millions de chômeurs, soit 9,1 % de taux de chômage (en fait 16 % si on tient compte de ceux qui ont renonçé à chercher un emploi). C'est aussi des centaines de villes en faillite où l'on est obligé de congédier bibliothécaires, pompiers, policiers, etc. C'est une dette astronomique hors de contrôle. Mais malgré tout cela, Obama continue d'avoir des partisans au Québec ! Si on avait Obama au Québec comme premier ministre l'aimerions nous autant ? Il est aisé d'aimer un politicien de l'extérieur quand nous ne subissons pas son incompétence dans notre vie quotidienne. C'est comme ces syndicaleux d'ici qui aiment le régime castriste de Cuba. Combien de nos syndicaleux accepteraient de vivre avec 1 dollar par jour et de ne pas avoir de syndicats libres ?

samedi 3 septembre 2011

Un ministre pour Montréal ?

Gérard Deltell a eu une bonne idée ! Un ministre pour Montréal est primordial pour cette cité à l'abandon. Deltell a souvent de bonnes idées. Il faudrait qu'on entende plus souvent cet homme parler. Il est vrai que les médias sont obsédés par les psychodrames des péquistes.J'encourage donc Gérard Deltell a prendre beaucoup plus souvent la parole, à ne pas hésiter à prendre position sur beaucoup d'autres questions qui touchent les Québécois. Le débat démocratique n'en sera que plus ouvert et productif.

Un conseiller surprise pour Stephen Harper...

Un bruit circule: Stephen Harper s'apprêterait à nommer un conseiller spécial pour le Québec. La nomination aurait lieu mardi prochain. On dit que ce conseiller est connu, apprécié au Québec...Bref, un gros nom qui ferait sursauter bien du monde !

vendredi 2 septembre 2011

Un code vestimentaire pour les fonctionnaires ?

Oui , au plus vite. Les gougounes, sandales, chandails "bedaine", décolletés, n'ont pas leur place dans la fonction publique provinciale. Le relâchement de la discipline vestimentaire au Québec doit cesser. Un code vestimentaire est donc de plus en plus nécessaire. Quand on va travailler on n'est pas à la plage ou en vacances ! Pauvre Québec de plus en plus débraillé... Et je ne parle pas ici de la politesse qui disparaît: tutoiement au primaire, etc.

Pauline Marois s'écrase devant la mutinerie

La mutinerie a eu raison de Pauline Marois. Tout a été accordé aux mutins: états généraux, vote libre, etc. Dorénavant, quand la chef parlera il y a aura l'un de ses députés pour la contredire ! Cacophonie en vue ! Québec solidaire a deux chefs. Le parti québécois lui, toujours "distinct" ces temps-ci, aura plusieurs "petits chefs"... Les médias vont évidemment avoir un plaisir fou à courir après tous les "dissidents" qu'il y aura après un "vote libre". Le peuple n'a pas besoin de ces nouveaux machins technocratiques parlementaires (idées de B. Drainville en passant). Ce que le peuple veut c'est du leadership, un gouvernement qui s'attaque aux vrais problèmes, qui propose des solutions... Un gouvernement qui coupe et qui cesse d'augmenter la TVQ à tout bout de champ pour résoudre le déficit ! Ce n'est pourtant pas compliqué. Mais les péquistes complexifient tout et sont complètement à "côté de la track". Pauline Marois devrait congédier ses conseillers politiques. J'ai rarement vu une chef de parti aussi mal conseillée.

jeudi 1 septembre 2011

Obama vu par Marc Faber

Le grand conseiller financier Marc Faber (docteur en économie), originaire de la Suisse, a une idée bien arrêtée sur le bilan économique de Barack Obama. Qui pense encore que Obama fait un grand travail ? Faber a prédit bien des choses: le crash immobilier, la bulle internet des années 1990, l'ascension du prix du pétrole, la montée de l'or,la montée en puisssance de l'Asie, etc.


Débat: l'ADQ doit-elle conserver son nom ?

Sylvie Roy, leader parlementaire de l'ADQ, est prête à voir son parti changer de nom lors des prochaines élections... Cela en dit long sur le degré d'avancement de la fusion entre la CAQ et l'ADQ ! J'ai bien l'impression que Deltell et Legault ne veulent pas tout nous dire ! Jean Charest est impatient de voir la nouvelle formation prendre forme. Laissons-le dans sa frustration de ne pouvoir attaquer la nouvelle formation. Charest veut démoniser, vieille tactique de gauche, ses nouveaux adversaire. L'establishment libéral est en mode panique ! Qu'ils paniquent ! Le peuple panique aussi, mais pour une seule raison: celle de voir le PLQ encore au pouvoir pour quatre ans ! Le peuple panique à la seule idée de voir les libéraux nous rajouter encore des milliards en taxes et faire monter notre dette nationale.

François Bonnardel a raison !

Çitons François Bonnardel, député de l'ADQ : "Oui, il faudra unir les forces en présence pour battre l'homme qui a taxé les Québécois à hauteur de 12 milliards depuis deux ans." (Journal de Montréal, 1 septembre 2011) Oui, il est temps de battre l'homme qui a fait tant de torts au Québec. Oui, il est temps de s'unir pour redonner espoir et confiance aux Québécois ! Le PQ n'est pas la solution. Nous n'avons pas les moyens d'avoir le PQ au pouvoir en remplacement des libéraux. Parti de chicanes, de désunion, de syndicalisme effréné, de radicalisme étatiste, d'aveuglement écologiste, le PQ n'est plus qu'un groupuscule d'ambitieux et d'individualistes obsédés par une seule idée: un référendum. Un référendum que l'on sait perdant.Mais le PQ veut précipiter le Québec vers une autre défaite référendaire, affaiblissant encore davantage le Québec ! Stratégie suicidaire ! Ni PQ ni PLQ ! Avançons vers l'Avenir. Ne regardons plus en arrière. Les nostalgiques des années 1960, le PQ et le PLQ, n'ont plus la capacité de gouverner aujourd'hui. Le système PQPLQ a assez duré.

La crise n'est pas terminée. Elle ne fait que commencer.

Le président de la Banque centrale européenne avertit les politiciens: la crise des dettes publiques n'est pas réglée. Les gouvernements occidentaux devront prendre des moyens radicaux pour régler ce problème. Le président de la BCE affirme:"Just consider what levels of debt we are passing on to future generations.This isn't responsible, politically, morally or ethically." Au Québec, Jean Charest ne parle jamais de la dette, comme si cette dernière ne posait pas de problème et qu'il avait la trouvé la solution ! Le gouvernement libéral poursuit sa petite politique traditionnelle sans imagination: augmentation des taxes et tarifs. Ne nous laissons pas endormir par les paroles apaisantes de nos politiciens. Le problème de notre dette publique nous frappe déjà. Cette dette nous la payons chaque jour avec nos impôts et notre TPS. Et si le reste de la planète sombre dans la Dépression, nous suivrons. Et le PLQ n'est pas le parti qu'il nous faut pour affronter la tempête financière qui s'en vient.