jeudi 31 mars 2011

Un historien bien connu abandonne le Bloc

L'historien Éric Bédard abandonne le Bloc québécois. Il ne pardonne pas au Bloc de vouloir former une coalition avec le PLC et le NPD, deux partis centralisateurs. Il dénonce le "nettoyage civique" sur la nation québécoise; l'influence trop grande de la CSN sur le parti; l'autoritarisme de la direction; le culte de la personnalité du chef (il y a un prix Gilles Duceppe...);la défense du multiculturalisme; la foi dans un État dépensier et tout-puissant;les discours moralisateurs sur les affaires internationales, etc. Le Bloc qui soutient le parti des commandites est un non-sens pour Bédard. Le Bloc qui appuie, en 2008, Dion, l'un des sbires de Chrétien... Bédard conclue: "À moins de s'engager formellement à ne plus jamais appuyer des partis centralisateurs et trudeauistes, je ne pourrai voter pour le Bloc québécois." (La Presse, 30 mars). Des nationalistes commencent à déserter le parti de Duceppe. C'est un signe des temps. C'est le début de la fin pour le Bloc. Ce parti n'a pas d'avenir. Le Bloc ne peut amener à lui le vote des minorités ethniques. Le Bloc a abandonné la défense des francophones de souche. Le Bloc fait le vide autour de lui. Le Bloc se concentre uniquement sur son programme syndicalo-progressiste.Duceppe approche de la retraite. Il n'y a pas de relève au Bloc. Qui peut nommer cinq députés bloquistes ?

mercredi 30 mars 2011

Où va le Bloc ?

Le Bloc a abandonné sa mission première: soit celle d'empêcher les libéraux centralisateurs de prendrent le pouvoir. C'était le but du Bloc à ses débuts sous Lucien Bouchard. Aujourd'hui, le Bloc est prêt à faire alliance avec les libéraux fédéraux et le NPD, deux partis ultra-centralisateurs et multiculturalistes. C'est un scandale pour les vrais nationalistes québécois. Le Bloc est devenu, sous la férule de Gilles Duceppe, la branche québécoise du NPD, un adepte des valeurs libérales, un parti en adoration devant la Charte des droits, un parti socialiste.Bien sûr le Bloc va quelques fois défendre le français, mais sa mission première est de convertir le reste du Canada à son agenda "progressiste". Le Bloc n'est plus un parti nationaliste. Seuls les aveugles se refusent à voir cet état de fait. Le Bloc est aussi devenu un refuge pour ex-syndicalistes à la recherche d'une sinécure payante. Et dire que de nombreux québécois pensent que Gilles Duceppe pourrait obtenir un poste dans un éventuel gouvernement de coalition. Un parti séparatiste-socialiste dans un gouvernement centralisateur libéral ! Le comble du ridicule politique est ici atteint. Je ne serais pas surpris un jour de voir le Bloc fusionner avec le PLC et le NPD. Le Bloc et le PQ ont-ils enterrés le nationalisme québécois ? À remarquer aussi les pancartes électorales insignifiantes du Bloc. Où est passé le drapeau québécois ? Où sont les couleurs du Québec sur ces pancartes ?

mardi 29 mars 2011

Peut-on faire confiance aux libéraux en matière de finances publiques ?

Que les libéraux soient au pouvoir au niveau provincial ou fédéral, une conclusion s'impose: ce sont des dépensiers animés par une idéologie socialiste. Suffit de voir les déficits monstrueux de l'Ontario et du Québec pour s'en convaincre. Parions que les libéraux d'Ignatieff, soutenus par les socialistes du NPD et du Bloc, feraient exploser la dette du Canada à des sommets jamais égalés. La coalition est en effet persuadé que c'est au gouvernement de jouer le rôle principal en matière de croissance économique. Idéologie qui a menée de nombreux pays à la faillite. Le meilleur parti pour contrôler les dépenses publiques est le parti conservateur. Nous ne devons pas retomber dans la spirale des dépenses et des déficits hors de contrôle. Imaginons un seul instant la coalition au pouvoir couplée avec une hausse importante des taux d'intérêts ! Que feraient les Layton et Ignatieff ? Cette coalition est une mauvaise chose pour l'avenir immédiat du Canada.

lundi 28 mars 2011

Où sont les chiffres ?

La coalition "broche à foin" (superbe expression de Stephen Harper pour qualifier cette coalition) cache son agenda économique. Combien coûterait la réalisation de ses promesses électorales ? Aucun journaliste n'a chiffré encore les promesses de la coalition. Surprenant non ? Parlons-nous de 10 milliards de plus par année en dépenses ? De 20 milliards ? La coalition a t-elle un plan pour lutter contre la dette et la déficit ? Quel serait le rôle de Layton dans cette coalition ? Ministre des finances ? Nous savons que le NPD a ruiné l'Ontario. Il est à parier que le NPD ferait de même au niveau fédéral.Ignatieff dit qu'il ne fera pas de coalition. Mais qui peut croire un libéral ? Les libéraux fédéraux sont passés maîtres dans l'art de fausser la réalité et de renier leurs promesses.

dimanche 27 mars 2011

Des militants de Québec solidaire réclament la fin de...l'entreprise privée !

Des militants de QS ont réclamé la fin du capitalisme au Québec lors de leur dernier congrès ! Je ne pensais pas que ce genre de marxistes attardés des années 1960 existaient encore en Occident. Mais il semble bien que oui et ils se trouvent au Québec ! Pas surprenant quand on connait l'hystérie anti-capitaliste qui règne ici. Le silence des journalistes sur les positions politiques de QS est troublante. Les journalistes savent-ils que QS est un parti marxiste ? Le cache-t-il au peuple ? Des historiens ont avancé le chiffre de 100 millions de morts sous le communisme. Allo les commies du Québec ! Il est vrai que l'histoire n'est pas enseignée au Québec.Je ne connais aucun pays qui est libre sans capitalisme. Supprimer le capitalisme et la dictature s'installe. La dictature des commissaires et des fonctionnaires serait le rêve de beaucoup de membres de QS. Les marxistes ont toujours été affamés de pouvoir, ils ne tolèrent pas l'opposition.Et ces marxistes se disent humanistes ! Humanisme, tolérance, liberté ne riment pas avec marxisme et suppression du capitalisme. Et on dit que les délégués de QS ont chanté l'Internationale ! Et nous remarquons aussi la forte présence syndicale au sein de QS. Ça veut tout dire.

samedi 26 mars 2011

Harper: un politique redoutable

Stephen Harper est le politicien fédéral le plus rusé et intelligent de l'histoire récente du Canada. Cet homme réfléchit comme un joueur d'échecs. Les chefs de la coalition n'arrivent pas à sa cheville en matière de stratégie et de leadership. Ce matin, Jack Layton a affirmé être prêt à devenir premier ministre du Canada !!!! Voyez-vous ça ???? Quelle farceur que ce Jack. Et attention, les conservateurs sont plus forts au Québec que ne le pense les journalistes et les intellos du Plateau. Les conservateurs pourraient peut-être causer des surprises au Québec. Après tout, les discours ennuyants et répétitifs de Duceppe commencent à ennuyer passablement de gens ordinaires. Le Bloc, selon le dernier sondage, serait à 36 % dans les intentions de votes. La semaine dernière le Bloc était à 42 % ! Il semble que beaucoup d'électeurs bloquistes disparaissent d'un sondage à l'autre ! Faudra aussi voir si les électeurs bloquistes auront la motivation d'aller voter.

jeudi 24 mars 2011

Jim Flaherty: un vrai ministre des Finanves !

Au Québec nous n'avons pas de vrai ministre des Finances depuis une éternité. Tout ce que nous avons avec chaque budget ce sont des taxes et encore des taxes. Nous ne pouvons que féliciter Jim Flaherty de ne pas annoncer de hausses de taxes et d'avoir comprimé les dépenses du gouvernement fédéral.Pendant ce temps, à Québec, nous avons Raymond Bachand qui nous dit que nous devons être heureux de payer des taxes et des impôts trop élevés pour faire vivre le monstre bureaucratique québécois. Soyons heureux braves Québécois ! Pourtant, d'après un sondage, 85 % des Québécois n'aiment pas le dernier budget Bachand. Qu'on amène Flaherty à Québec pour faire le ménage. Il serait dommageable pour le Canada de voir la coalition socialisto-libérale prendre le pouvoir. On assisterait alors à une spirale de dépenses et de gaspillage.

mercredi 23 mars 2011

Élections fédérales

Nous allons en élections ! Pourtant, il me semblait évident que le NPD allait appuyer le budget. Mais je sous-estime toujours le manque de jugement des socialistes canadiens ! Le NPD est rongé par le spectre de l'idéologie. C'est un parti manquant totalement de réalisme. Les sondages sont bons pour les conservateurs.La caisse électorale est pleine.
Beaucoup souhaite l'union de la gauche canadienne. Quel manque de jugement politique. le NPD est plus un parti d'extrème-gauche. Le Bloc est un pati gauchiste québécois. Les libéraux sont parfois à gauche parfois à droite, dépendant des sondages. Comment faire tenir ensemble une telle "coalition". Ce n'est pas réaliste. Ce que nous montre le paysage canadien à gauche c'est plutôt le désarroi de cette gauche qui est coupée de la masse des électeurs. La gauche a la méchante tendance à s'imaginer représenter le peuple. Qualifier le PLC de parti de gauche est plutôt rigolo quant on songe aux éléments qui composent ce parti...
Harper majoritaire ? Les probabilités disent oui. Mais méfions-nous et soyons prudent.On pourrait tout aussi bien assister à un balayage conservateur qu'à un nouveau gouvernement minoritaire conservateur.

lundi 21 mars 2011

La Libye et les Québécois

Beaucoup de Québécois commencent à avoir des remords d'avoir appuyé la rébellion libyenne. La vue des bombardements alliés contre les positions du tyran libyen ont ébranlé certains... Les Québécois veulent bien une armée en autant qu'elle distribue des bonbons aux petits enfants. L'époque des casques bleus est révolue. Aujourd'hui, l'ONU sera de plus en plus appelée à s'impliquer militairement. Pour une fois que l'ONU participe activement à la chute d'un tyran, il faut l'appuyer. Chaque dictateur qui tombe est un plus pour l'Humanité. Laisser agir des dictateurs sous prétexte de pacifisme est une attitude criminelle. Mais au fait comment départager pacifisme de lâcheté ? Et si le pacifisme de la masse était tout simplement de la lâcheté ? Dans le monde réel, les beaux discours sont souvent sans effets. Un dictateur se fout éperdument du verbiage des opposants. La seule façon de se débarasser de Kadhafi c'est par les armes. Nous ne pouvons que féliciter Stephen Harper d'avoir appuyé concrètement (via l'aviation canadienne)cette lutte contre la tyrannie d'un fou furieux au pouvoir depuis...42 ans.

Budget Bachand

Un sondage nous apprenait ce matin que la population désaprouve massivement le dernier budget Bachand. Pas surprenant. Qui peut, en toute conscience et logique, appuyer un tel budget ? Bachand ou l'art d'endormir le peuple tout en le taxant au maximum.

Vers des élections fédérales ?

Je ne crois pas. Le NPD n'a aucun intérêt à déclencher des élections. C'est le parti qui a le plus à perdre dans ce jeu. Ceci dit, j'aurais bien aimé des élections, question de voir ce que ferait un gouvernement conservateur majoritaire. Mais bon, les partis d'opposition sont fort pour gueuler mais pour l'action on repassera.

vendredi 18 mars 2011

Moody's et le Québec

L'agence de notation Moody's avertit le Québec: s'il ne fait pas le ménage dans ses dépenses, le Québec risque de voir sa cote de crédit baisser. Cette nouvelle est sortie cette semaine, mais peu en ont parlé dans les médias. Moody's conseille au gouvernement québécois de couper dans ses dépenses. D'après les normes de l'OCDE, la dette brute du Québec s'élève à ....285 milliards$ ! Notre ministre des Finances ne semble pas préoccupé par la situation. Mais notre bon gouvernement continue de gaspiller avec des inutilités comme l'équité salariale, la syndicalisation des gardiennes d'enfants en milieu familial, etc.

Libye: enfin !

Le Canada va participer à l'effort de l'ONU contre le régime Khadafi. Il était temps que l'ONU agisse. Je n'ose croire que des gauchistes québécois vont descendrent dans la rue pour manifester contre cette décision de l'ONU et du Canada ! Mais on ne sait jamais. La gauche québécoise ne brille pas particulièrement par sa lucidité... La lutte sera longue et ardue pour débarasser le monde de l'odieux régime libyen. Ce ne sera pas une partie de plaisir. Quand un dictateur sanguinaire est à la tête d'un pays, il faut souvent qu'il soit renversé par les armes (on l'a vu en Irak sous Sadam Hussein, en Allemagne dans les années 1940, en Italie sous Mussolini, etc.).

jeudi 17 mars 2011

À quand les coupures ?

Ne nous attendons pas à des coupures de la part de Bachand. On aura plutôt droit à un pétage de bretelles de la part de ce dernier. Il nous dira que nous approchons de l'équilibre budgétaire. Il nous a assez siphonné de taxes qu'il est normal que le déficit ait baissé. Mais le gouvernement n'a fait aucun effort. Il n'a pas réduit ses dépenses. Le vérificateur général du Québec l'a dit: le gouvernement québécois a perdu le contrôle de ses dépenses. Plusieurs organismes gouvernementaux ne réduisent pas leurs dépenses. Nous allons vers un mur. Un tel gouvernement inapte et incompétent passera à l'histoire comme le plus médiocre. On en vient même à regretter Alexandre Taschereau ou Lomer Gouin, pourtant reconnus comme des corrompus. Mais au moins avec eux il y avait beaucoup moins de taxes et la province accueillait à bras ouvert l'entreprise privée. Charest a tout détruit: l'économie, les finances publiques, l'éducation, la santé, les routes, le secteur manufacturier, etc. Il est temps que lui et Bachand quittent. Charest n'a plus de crédibilité et ce n'est pas le budget d'aujourd'hui qui le remettra en selle.Ce gouvernement est composé de faiblards, d'incompétents, de peureux,de gestionnaires de stands à patates frites (qu'ils vont mettre en faillite),de bornés et d'affairistes. Un gouvernement d'immobilistes enragés ne peut rien faire de bon pour nous. Le Québec c'est la Grèce de demain malgré ce qu'en disent les éditorialistes, les économistes, les syndicats ou autres adorateurs du "modèle québécois".

mercredi 16 mars 2011

Hausses de taxes en vue

Regardez bien aller Bachand, le ministre des Finances. Dans son prochain budget, on haussera les cotisations au RRQ, au RQAP, on augmentera les frais de scolarité, etc. Bachand n'a fait aucun effort pour contrôler les dépenses de l'État. Si le budget est équilibré en 2014, ce sera grâce aux augmentations massives de taxes. Mais je doute que le budget soit équilibré à cette date. La création d'emplois est faible, les nouveaux jobs sont des emplois précaires, à temps partiel... De nombreux québécois deviennent travailleurs autonomes avec de faibles revenus. Bref, le monstre bureaucratique sera nourri de plus en plus par des travailleurs à faibles revenus. Si on ne coupe pas drastiquement, il est à prévoir, sans grand chance de se tromper, que la TVQ sera très bientôt à 15 %, que les tarifs d'Hydro augmenteront fortement, etc., ce qui laissera de moins en moins d'argent dans les poches des gens. Bref, nous sommes cuits. La solution serait la suivante: pour chaque nouveau programme créé,il faudrait couper le même montant ailleurs. Mais je rêve.Les libéraux ont auront été une catastrophe pour le Québec. En neuf ans de pouvoir ils n'ont rien fait. "Le gouvernement des idiots" (pour reprendre une expression de Gilles Proulx), ne laissera rien dans l'Histoire.

mardi 15 mars 2011

Que fait Obama ?

Le manque de leadership d'Obama dans le dossier libyen, ou du Moyen Orient en général, est lamentable et dangereux. Que fait -il ? On apprennait hier qu'il donnait une discours à des groupes de féministes !!! Et qu'il est allé jouer au golf après !!!! C'est ça le président idéal des gauchistes de la planète ? Ce dernier ignore-t-il que si Khadafi demeure au pouvoir ce dernier pourrait bien relancer son programme nucléaire ? Qu'il pourrait aussi donner asile aux terroristes de la planète pour se venger ? Les intérêts du monde libre sont en jeu en Libye et Obama parle de féminisme, de golf...J'oubliais: il a aussi passer une loi très importante sur les permis de conduire des chauffeurs de camions mexicains qui entrent aux États-Unis....Quelles sont les priorités d'Obama ? Je pense que ses priorités sont d'implanter dans son pays des mesures socialistes, féministes et environnementalistes. Obama veut transformer les États-Unis en grosse Belgique socialiste sans influence sur la scène internationale. Si c'est le cas, la démocratie et la liberté vont reculer sur la planète. Mais que Obama fasse attention. Sa nonchalence et son air "cool" pourrait bien lui coûter très cher lors des prochaines présidentielles. Les Américains vont s'apercevoir que leur grand "flanc-mou" de président ne vaut pas grand chose.

lundi 14 mars 2011

Vive le Wisconsin ! Un message aux syndicalistes américains.

Je ne peux que féliciter le gouverneur du Wisconsin d'avoir mis un terme aux privilèges des fonctionnaires de son État. Voilà un politicien qui n'a pas eu peur des groupes de pression. À quand un tel courage de la part d'un politicien au Québec ? Probablement jamais. Nos politiciens sont des immobilistes forcenés.

dimanche 13 mars 2011

Obama le beau parleur

Barack Obama est bien silencieux et surtout inactif au sujet de la révolte libyenne. Le gouvernement provisoire de Libye réclame l'aide internationale depuis quelques semaines et rien ne se passe. La communauté internationale se contente d'envoyer des médicaments et des boîtes de conserves aux insurgés... Qui ne se souvient pas des "beaux discours" d'Obama sur les droits de l'homme, la liberté, etc. ? Le problème avec ce politicien c'est qu'il est incapable d'agir sur le réel. C'est un beau parleur, point à la ligne. Si la révolution libyenne échoue, ce sera une tache sur la future biographie d'Obama. Qui va prendre au sérieux Obama si les insurgés perdent ? Remarquons aussi la totale impuissance de l'Union européenne et de sa ministre des affaires extérieures. J'ai bien peur que la zone d'exclusion aérienne vienne trop tard.

samedi 12 mars 2011

Panique au PQ. François Legault fait trembler la nomenklatura péquiste.

Certains députés péquistes veulent que François Legault rentre au bercail. Sentent-ils la soupe chaude ? Je pense que François Legault fait terriblement peur au péquistes. Ces derniers étaient tellement persuadés de "ramasser" le pouvoir dans deux ans qu'ils n'avaient même pas préparés un programme ! Une bonne partie de la population veut autre chose que le PQ au pouvoir. Le PQ et ses éternels débats sur le fédéralisme. Cinquante ans qu'on parle de "souveraineté" au PQ. Et plus le PQ parle de "souveraineté" plus l'option recule ! Ceci dit, il y a longtemps que le PQ a pris le virage socialiste et a abandonné le nationalisme. Le PQ a instrumentalisé le nationalisme à des fins partisanes socialistes. En passant, où est Pauline Marois ? Gérald Deltell de l'ADQ est bien plus présent et actif que la chef péquiste.

Le départ de Claudette Carbonneau

Ça ne vaut même pas la peine d'écrire deux lignes sur ce sujet.

vendredi 11 mars 2011

L'emploi en recul au Québec

Il fallait s'attendre à cela: l'emploi recule au Québec. Le gouvernement du Québec a dépensé des dizaines de milliards pour lutter contre la dernière crise économique. Cela a eu pour effet de doper momentanément l'économie de la province et de faire reculer légèrement le chômage. Mais le gouvernement du Québec commence à manquer d'argent ! On ne peut dépenser éternellement les fonds publics. Vient un moment où il faut rembourser... Soulignons que la Grèce et l'Espagne ont été décotés cette semaine par les agences de notation internationales. Le jour n'est pas loin où ce sera notre tour. Le Conseil du patronat nous avertit: le niveau de taxation des Québécois a atteint un point limite lors du dernier budget Bachand. Le gouvernement libéral nous a siphonné des milliards et des milliards lors de son règne pour financer le monstre bureaucratique québécois. La limite a été atteinte.

Deux nouveaux sondages: les conservateurs formeraient un gouvernement majoritaire !

L'opposition persiste dans sa volonté de renverser le gouvernement Harper lors du prochain budget. Les Duceppe, Layton et Ignatieff ont-ils lu les sondages ? Sont-ils suicidaires ? Le PLC est plus faible maintenant que sous la barre de Stéphane Dion ! On sait que ce dernier avait plongé le PLC vers des sommets de médiocrité dans les intentions de vote des Canadiens. Le problème du PLC est le suivant: il s'est trop gauchisé. le PLC se doit, s'il veut prendre le pouvoir, de se repositionner plus au centre. En jouant sur le terrain du parti Vert et du NPD, le PLC se tire dans les pieds. Mais on s'en fout finalement du PLC ! La bonne nouvelle c'est que les conservateurs formeraient un gouvernement majoritaire. Et dire que certains éditorialistes affirmaient que le Parti conservateur n'était pas prêt de former un gouvernement majoritaire. Il faut toujours se méfier de ce que l'on lit ou entend dans les médias officiels du pays. Les journalistes ne sont pas des gens particulièrement perspicaces et visionnaires. Ils réagissent aux évènements plutôt que de les anticiper. Les journalistes voulaient nous persuader que les conservateurs n'auraient jamais la majorité à cause de leurs politique environnementale, étrangère, etc. Foutaise que toutes ces affirmations. L'économie est la principale question qui préocupe les Canadiesn. Et à ce niveau, le Canada s'est relativement bien tiré d'affaires.

jeudi 10 mars 2011

Obama et la question libyenne

Le Sauveur, Barack Obama, est encore une fois dépassé par les évènements. Cette fois, la question libyenne vient le hanter. Remarquons ici la réaction molle et sans leadership de Obama sur les récents évènements dans le monde arabe. Pitoyable. On est loin ici de la bonne gestion de crise de Bush père lors de la chute des pays communistes en 1989. Obama, en fait, n'a aucune compétence pour les affaires internationales, pas plus d'ailleurs que pour les questions économiques. Obama n'excelle que dans un domaine: imprimer de l'argent, créer de l'inflation. L'économie américaine, sous Obama, est devenue une vaste chaîne de Ponzi. On estime que la prochaine grande crise économique sera une crise financière: la crise des finances publiques. Et cette crise provoquera un effondrement total du système financier international. Après ? Il faudra recommencer à neuf !

mercredi 9 mars 2011

Victoire des écolos

Les écolos sont bien heureux. Ils ont fait reculer le petit gouvernement Charest sur la question des gaz de schiste. C'était à prévoir. Au Québec nous remportons pas des victoires futiles. Nous ne remporterons jamais de combats importants. Nous ne remporterons pas le combat pour la productivité, le combat contre la dette et les impôts, le combat contre le chômage, etc. Ah non, jamais nous ne réussirons de combats essentiels à notre survie. Ce combat contre les gaz de schiste n'était pas un combat bien difficile à mener parce que nous n'avons pas de gouvernement à Québec.Suffisait de sortir quelques pancartes et de crier et le tour était joué.

mardi 8 mars 2011

Les Québécois heureux ? Mythe ou réalité ?

Les Québécois sont-ils heureux ? J'en doute. Et ce malgré les dires de beaucoup. Prenons juste une statistique. Un Québécois sur sept consomme des antidépresseurs ! Plus de 11 millions d'ordonnances l'an passé ! Facture totale seulement pour les antidépresseurs ? 341 millions ! Des chiffres à donner le vertige. Et je n'inclus pas dans ces chiffres les consommateurs de drogues douces ou dures ! Beaucoup de Québécois cherchent donc à échapper à la réalité. Cette statistique illustre bien l'échec des deux partis politiques étatistes québécois à rendre le peuple heureux.Le socialisme, on l'a vu en Europe de l'Est, est un excellent moyen de détruire une société, de rendre les peuples dépendants, insécures, malades... Notre société est rongée par le chômage, les emplois précaires, l'assistance sociale, la consommation de drogues légales ou illégales, l'absence de morale publique, la corruption,le syndicalisme extrémiste, la dette publique, les taxes élevées, l'absence d'alternative politique, le manque d'espoir,la pauvreté, le décrochage scolaire, le divorce institutionnalisé, l'avortement... Nous sommes une société sans élan. Sommes-nous encore vivants en tant que peuple ? Quand nous sommes rendus avec des politiciens de la trempe de Marois ou Charest, c'est que notre société est vraiment sur la pente de la décadence. La seule chose qui semble rendre les Québécois heureux c'est...le Canadien de Montréal (quand il gagne)... Quand ca va mal...

lundi 7 mars 2011

Gestion québécoise typique des criminels

Dans les prisons gérées par le gouvernement du Québec, les prisonniers ne portent pas d'uniforme. Ce qui est unique en Amérique du Nord. Le président du syndicat des gardiens de prisons disait que les prisons québécoises se caractérisent par un manque total de discipline. Ce qui n'est pas surprenant étant donné qu'ici on est pro-réhabilitation. Les pys de toutes sortes règnent en maîtres dans nos prisons et y imposent leur foi "réhabilitatrice". Tout se tient: pas de discipline dans les écoles, pas de discipline dans les prisons, pas de discipline au travail. Résultat ? Une société de mous, sans colonne vertébrale, une société sans gouvernail, une société dirigée par les groupes de pression (dans le cas présent par le lobby des prisonniers et des criminologues). Un pas de plus vers la décadence et la chute de notre "civilisation". Avec une telle philosophie anti-répression, il est évident que des partis comme le Bloc, le NPD, le PLC, ont un bel avenir devant eux au Québec.Imposer la discipline dans les prisons québécoises, mais quelle idée rétrograde et dépassée diront nos chantres de la psychothérapie par la parlotte.

dimanche 6 mars 2011

Le Bloc: le parti du Plateau ?

Les conservateurs du Québec insistent sur ce point depuis quelques temps: le Bloc est le parti du Plateau Mont-Royal. Les éditorialistes crient à la démagogie. Mais est-ce que le Bloc est vraiment le parti du Plateau ? Oui. Le Bloc est devenu un parti de gauche pro-syndicats, étatiste, socialiste, multiculturaliste,adepte de la techno-bureaucratie,chartiste (amoureux des chartes des droits),féministe, élitiste. Le Bloc est déconnecté de la réalité des régions.Le Bloc n'est plus une coalition réunissant gauche et droite en son sein. Et cela depuis longtemps. On se demande en quoi le Bloc défend nos traditions et notre histoire. Quand entendons-nous le Bloc évoquer avec amour et passion le passé canadien-français du Québec ? Jamais. Les Québécois doivent réaliser que le Bloc est un parti souverainiste sans nationalisme.Un parti souverainiste vide de contenu national.L'esprit social a éliminée l'esprit national au sein du Bloc. La gauche ne peut être nationale.Les traditions et le sens de l'histoire il faut les chercher chez le peuple. Pas parmi nos élites politiques.Comme le disait Chesterton: "Seule la populace a des coutumes." Le Bloc ne soulève plus l'entousiasme du peuple. Je ne connais personne qui saute de joie et qui pleure quand le Bloc enlève 50 comtés au Québec. On vote pour le Bloc par habitude sans se poser de questions. Je termine avec une citation de Cioran: "Une nation s'éteint quand elle ne réagit plus aux fanfares; la Décadence est la mort de la trompette." Le Bloc est anti-trompette. Voter pour le Bloc est un geste qui mène à notre perte.

vendredi 4 mars 2011

L'ADQ recrute un ancien du PQ

Plus rien ne va au PQ. Ce dernier, en plus d'avoir de la difficulté à recruter des nouveaux talents, perd des membres et anciens collaborateurs. Le dernier en liste: Raynald Bernier, ancien conseiller des Bernard Landry, Lucien Bouchard, Jacques Parizeau et René Lévesque. Monsieur Bernier travaillera au programme de l'ADQ. Raynald Bernier affirme, dans une déclaration pleine de bon sens et de lucidité, ce qui suit:

«Le temps est venu d'aller plus loin. Il ne faut pas avoir peur de s'attaquer à certains problèmes. Si on n'a pas les deux mains attachées par les syndicats ou par le corporatisme, il y a des solutions qui peuvent être trouvées." (Journal de Montréal, 4 mars 2011)

Bernier, un économiste et urbaniste de formation, veut lutter contre le gaspillage. Nous ne pouvons que saluer la venue d'un tel homme au sein de l'ADQ. Cette dernière n'est pas morte. Avec 23 % des votes lors de la dernière partielle dans l'est du Québec, l'ADQ de Gérald Deltell, est un parti qu'il ne faut pas prendre à la légère.Imaginons un instant une alliance entre l'ADQ et un parti dirigé par François Legault ! Péquistes et libéraux, usés jusqu'à la corde,ont tout à craindre d'une telle alliance.

Un autre mythe s'effondre

Le Québec perd du terrain encore une fois. Nous apprenons que le déficit de la balance commerciale ne cesse de se creuser. Ce déficit était de 16,4 milliards en 2010. C'est donc dire que le Québec n'est plus une "nation" exportatrice.Et il est à craindre que cette balance commerciale ne s'améliorera pas dans les années à venir. En fait, cette statistique nous montre à quel point le Québec est en déclin économique. Le principal acheteur de biens québécois sont les États-Unis. Notre balance commerciale est déficitaire avec tous les autres pays de la planète. Nous avons de moins en moins d'entrepreneurs au Québec. Ce qui entraînera inévitablement une perte de notre capacité exportatrice et donc une diminution notre niveau de vie.Le mythe du Québec exportateur vient de se terminer.

jeudi 3 mars 2011

Un scandale: les déficits actuariels des régimes de pensions des employés municipaux

Non seulement les fonctionnaires municipaux gagnent 30 % de plus que les fonctionnaires du gouvernement québécois (qui eux aussi sont largement surpayés par rapport aux employés du secteur privé), mais en plus les contribuables doivent mettre près de 500 millions, d'ici 2025, pour renflouer les régimes de pensions de ces fonctionnaires (uniquement pour les villes de Montréal et Québec) ! Et on se demande après pourquoi les taxes municipales sont si élevées ! Et pourquoi la dette du gouvernement québécois ne cesse de monter ! Bien sûr, il ne faut pas compter sur nos politiciens pour remettre en questions les privilèges des fonctionnaires municipaux. Mieux vaut écraser sous les taxes les contribuables ordinaires que de s'attaquer à ce problème qui ne fera que croître aux cours des prochaines décennies. L'avenir est rose pour le Québec: régime québécois d'assurance-parentale en déficit, garderies en déficit, RRQ en déficit, régimes de pensions des fonctionnaires municipaux et provinciaux en déficit,hausse de la TVQ et des autres tarifs de services gouvernementaux, etc. Il n'y a pas à dire, le Québec offre ce qu'il y a de mieux à l'humanité ! Mais un tel "paradis social" ne peut durer éternellement.

mercredi 2 mars 2011

Un vrai leader: Jean Drapeau

Je suis tombé par hasard sur cette phrase prononcée par le maire Jean Drapeau dans les années 1970. Une citation que devrait méditer les politiciens du PQ et du PLQ. Je cite: "La démocratie, c'est la royauté élective. Les Montréalais m'ont élu pour quatre ans. Ils m'ont élu pour gouverner et pour prendre des décisions. Dans quatre ans, je leur rendrai des comptes et s'ils ne sont pas satisfaits, ils me mettront dehors. Mais en attendant, ce n'est pas le FRAPRU, la CSN, la FTQ ou les éditorialistes qui vont me dire quoi faire. Qu'ils se fassent élire s'ils veulent former l'opposition." Parole de vérité. Nous ne voulons plus de politiciens à la solde des syndicats, des éditorialistes, des écolos, de Radio-Canada et autres joueurs de piano. Gouverner c'est prendre le parti du peuple, de la majorité silencieuse. Gouverner ce n'est pas de changer de direction selon les humeurs des sondages.Le déclin de Montréal est survenu quand des maires socialistes ont pris la relève du maire Drapeau. Montréal ne s'est jamais relevée du départ de Drapeau. Montréal est l'une des villes (de plus d'un million d'habitants) les plus pauvres d'Amérique du Nord. Les socialistes ont ruiné Montréal. Vont-ils faire de même avec le Québec ?

Les conservateurs en avance ! Harper : un leader tranquille et efficace

Magnifique sondage ce matin. Le parti conservateur du Canada est à 43 % ! Suivent les libéraux à 27 %, le NPD à 13 %, les Verts à 5 %, le Bloc à 10 %. C'est ce que nous apprend un sondage Ipsos-Reid (voir National Post). Un précédent sondage, commandé par la CBC, nous apprenait que les conservateurs étaient à 34 %... Je me méfie des sondages commandés par la CBC. Les conservateurs dominent en Ontario, dans l'Ouest, dans la région de Québec et dans une bonne partie des Maritimes. Je pense que le temps est fort propice pour des élections. Mais est-ce que Layton, avec 13 % des votes, va vouloir renverser Stephen Harper ? Je pense que non. Mais j'aimerais bien qu'il le fasse. Jamais nous, vrais conservateurs, n'avons été si proches de gagner une majorité au Canada. Les astres s'alignent pour les forces conservatrices. Il saute aux yeux que Michael Ignatieff n'a pas l'étoffe d'un leader. Le leadership tranquille de Stephen Harper a payé. On remarquera l'effondrement total des socialistes du NPD. Dire qu'il n'y a pas si longtemps, j'entendais Layton affirmer avec conviction qu'il allait remporter 5 sièges au Québec... Plus déconnecté de la réalité que ça tu meurs ! Au Québec, il est prévoir que 40 % des Québécois voteront pour le Bloc, préférant ainsi jouer les gérants d'estrade et chialer ,tout en n'ayant pas le courage de faire l'indépendance... Il faut dire qu'une majorité de Québécois désire une coalition BQ-PLC-NPD ! Pure fantasme. Car, plus on parle ici de cette coalition plus le Canada anglais se tourne vers les conservateurs. La logique politique d'une bonne partie des Québécois est difficile à suivre. Dernière remarque. On nous matraque les oreilles au Québec avec l'environnement. Les écolos sont sur toutes les tribunes. On voit que l'influence des écolos dans le reste du Canada reste marginale. Les Verts recueillant à peine 5 % des intentions de vote.

mardi 1 mars 2011

Jean Charest: le Québec est un exemple pour l'humanité !

Jean Charest a dit dans l'un de ses derniers discours que le Québec était un modèle pour l'humanité. Bien sûr. Voilà une réaction typique de notre classe politique narcissique centrée sur son petit nombril. Nous sommes les meilleurs en tout ! Après tout, nous avons les meilleurs routes au monde, les meilleurs hôpitaux, les meilleures écoles, les meilleurs fonctionnaires, les meilleurs politiciens, l'économie la plus performante de la planète, les travailleurs les plus productifs... Cette affirmation est tellement ridicule que ça donne le goût de pleurer. Pourquoi ? Parce que ça démontre le manque total d'autocritique de notre classe politique (Charest n'est pas le seul à penser de cette manière). Pourquoi regarder ce qui se fait de bien ailleurs au monde quand nous sommes les meilleurs ? Le 5e État le plus endetté de la planète, nous -mêmes , serait le modèle à imiter ! Quelle est cette recette québécoise ? Elle est simple. Cette recette c'est de multiplier le nombre de fonctionnaires, hausser les taxes et impôts, emprunter massivement à l'étranger, se fermer les yeux et se croire les meilleurs, ne rien remettre en question, accorder des droits exorbitants aux syndicats, ne pas gouverner, se laisser mener par les groupes de pressions... C'est cette recette que le gouvernement Charest veut exporter dans le monde ? Il faut avertir le monde entier que nous avons réaliser le plus grand rêve de l'humanité: le Paradis sur terre se trouve au Québec. Et pourant ! Jean Charest est à 24 % dans les sondages. Il n'a plus de crédibilité. Si le Québec est le meilleur endroit sur Terre, comment expliquer l'effondrement du PLQ ? Il est temps au Québec d'abandonner nos illusions et notre nombrillisme et de voir nos défauts et échecs. Quand on vit dans le rêve et les fantasmes, le réveil se fait brutal.